Écrire Iran. Des arabes Ahwazis risquent un procès inique et des actes de torture

AU 137/12, MDE 13/029/2012, 18 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Six Arabes ahwazis d’Iran seront jugés le 20 mai prochain. Ces hommes ont été détenus sans inculpation pendant près d’un an ; tous ont été arrêtés en raison de leurs activités en faveur de la minorité ethnique dont ils sont issus. On craint qu’ils soient jugés de façon inique et subissent des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Les six hommes, tous originaires de Khalafabad, dans la province du Khuzestan (sud-ouest de l’Iran), ont été interpellés chez eux en février et mars 2011, avant le sixième anniversaire des manifestations de grande ampleur organisées en avril 2005 par les Arabes ahwazis. Mohammad Ali Amouri, blogueur, Rahman Asakereh, professeur de chimie, et Hashem Shabani Amouri, enseignant, ont été appréhendés le 16 février. Hadi Rashidi (ou Rashedi), enseignant, a été arrêté le 28 février, tandis que Sayed Jaber Alboshoka et son frère cadet Sayed Mokhtar Alboshoka ont été interpellés en mars. Ces six individus sont actuellement détenus à la prison de Karoun à Ahvaz, dans la province du Khuzestan. Au moins quatre d’entre eux n’ont pas eu le droit de s’entretenir avec un avocat pendant au moins huit mois après leur arrestation. Aux alentours de février dernier, ils ont tous été inculpés, au cours d’audiences individuelles de cinq minutes, d’infractions (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit