Individu en danger Expulsion forcée imminente pour 80 familles

Les autorités de la capitale du Cambodge, Phnom Penh, se préparent à expulser de force les familles vivant dans la zone appelée Groupe 78. Des responsables de la municipalité tentent de les contraindre d’accepter une indemnisation qu’elles estiment nettement insuffisante. Les familles du Groupe 78 avaient formulé une demande d’injonction afin d’empêcher leur expulsion forcée, mais la cour d’appel les a déboutées le 13 juillet. Cette instance a statué que l’avis d’expulsion du 20 avril était légal et que l’organisme gouvernemental chargé de régler les litiges fonciers, la Commission du cadastre, devait examiner ce dossier. Les familles du Groupe 78 avaient déposé des plaintes devant la Commission du cadastre en juin 2006 mais, malgré de multiples rappels, celle-ci semble n’avoir pris aucune mesure. Le 9 juillet, le gouverneur adjoint de Phnom Penh a averti les membres de cette communauté que, s’ils n’acceptaient aucune des formules d’indemnisation proposées, ils seraient expulsés de force le 17 juillet. La municipalité a offert quatre choix aux propriétaires de maisons : une somme équivalente à 5 700 euros environ ; 3 600 euros et une petite parcelle de terrain ; 1 000 euros ainsi qu’une petite parcelle de terrain et une petite maison sur le site de réinstallation de Trapeang Anchanh ; ou un appartement sur un autre site de réinstallation qu’ils n’avaient jamais vu. Trapeang Anchanh est situé à quelque 20 kilomètres de l’endroit où ces personnes vivent et (...)

Action terminée

Toutes les actions
Toutes les infos

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit