ÉGYPTE:jusqu’à 650 ressortissants soudanais CRAINTES DE RENVOIS FORCÉS, CRAINTES DE TORTURE ET DE MAUVAIS TRAITEMENTS

MDE 12/004/2006

Informations complémentaires sur l’AU 02/06 (MDE 12/001/2006 du 4 janvier 2006) et sa mise à jour (MDE 12/003/2006 du 6 janvier 2006)

CRAINTES DE RENVOIS FORCÉS
CRAINTES DE TORTURE ET DE MAUVAIS TRAITEMENTS

ÉGYPTE:jusqu’à 650 ressortissants soudanais

Londres, le 2 février 2006

Les autorités égyptiennes ont prolongé le délai initialement accordé aux représentants du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Caire, afin qu’ils puissent s’entretenir avec les manifestants soudanais détenus. Le HCR a achevé sa tâche le 27 janvier.

Quatre cent quarante détenus ont été libérés sur recommandation du HCR entre le 7 et le 20 janvier. Sur les 183 manifestants restant privés de liberté, le HCR a préconisé la libération immédiate de 14 personnes, car elles avaient déposé une demande d’asile.

En ce qui concerne les autres manifestants, le HCR a estimé qu’ils n’avaient pas besoin d’une protection internationale. Ils sont toujours privés de liberté. Les autorités égyptiennes ont annoncé que non seulement elles n’expulseraient pas ces personnes, mais qu’en outre, elles leur octroieraient des visas.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos
Toutes les actions

L’avortement est un droit. Parlementaires de Belgique, changez la loi !

L’avortement est un droit humain et un soin de santé essentiel pour toute personne pouvant être enceinte. Ceci sonne comme une évidence ? Et bien, ce n’est pourtant pas encore une réalité en (…)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit