Hong Kong. La maltraitance sur des travailleuses migrantes condamnée

Une employeuse de Hong Kong a été reconnue coupable d’avoir infligé des mauvais traitements extrêmes à deux employées de maison migrantes, Erwiana Sulistyaningsih et Tutik Lestari Ningsih. Amnesty International a déclaré que cette affaire devait inciter les autorités à réagir et à mettre un terme à l’exploitation de dizaines de milliers de femmes.

Toutes les infos
Toutes les actions
2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit