Les cinq militants arrêtés pour avoir protesté ont été libérés

le militant guinéen Alseny Farinta Camara

Cinq militants en faveur de la démocratie, Alseny Farinta Camara, Moussa Sanoh, Boubacar Diallo, Thierno Seydi Ly et Thierno Oumar Barry, ont été libérés le 19 décembre 2019 à Kindia, dans l’ouest de la Guinée.

Alseny Farinta Camara, Boubacar Diallo et Moussa Sanoh ont été libérés le 19 décembre 2019, après avoir été condamnés à une peine de quatre mois d’emprisonnement, dont trois avec sursis, par le tribunal de Kindia, en Guinée. Thierno Seydi Ly et Thierno Oumar Barry ont été acquittés et libérés.

Ces cinq membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition prodémocratique, ont été détenus pendant 36 jours, accusés d’avoir participé à un rassemblement non autorisé. Après avoir passé plus d’un mois derrière les barreaux, ils ont été remis en liberté le même jour. Leur avocat a déposé un recours contre le jugement.

Une fois libéré, Alseny Farinta, coordonnateur local du FNDC à Kindia, a déclaré à un membre du personnel d’Amnesty International :

« Les premiers jours à la prison ont été éprouvants, mais grâce à la pression des médias et d’organisations nationales et internationales comme Amnesty, la situation s’est progressivement améliorée. Merci encore pour votre soutien. »

Toutes les infos
Toutes les actions

En Iran, risque élevé de contamination par le COVID-19 dans les prisons !

Amnesty demande la libération de tous les prisonniers et prisonnières d’opinion en Iran : ils risquent leur vie à cause du Covid-19 en prison. Signez la pétition