Écrire Cela fait des mois que l’on est sans nouvelle d’une politicienne victime d’un enlèvement

Le 17 juillet 2019, Siham Sergiwa, députée libyenne et défenseure renommée des droits des femmes, a été enlevée à son domicile, à Benghazi, par des hommes armés qui se sont comportés brutalement. Elle venait de critiquer publiquement la campagne militaire de l’autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL) visant à prendre Tripoli.

On est sans nouvelle d’elle depuis son enlèvement il y a plus de trois mois, ce qui fait craindre qu’elle ne soit exposée à un risque de torture ou d’autres formes de mauvais traitements.

Siham Sergiwa est une députée libyenne qui s’est exprimée haut et fort sur des questions en rapport avec les droits des femmes, et qui a critiqué le maréchal Haftar, chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée. Siham Sergiwa semble avoir été prise pour cible après qu’elle a pacifiquement exprimé ses opinions et critiqué l’offensive de l’ANL contre Tripoli.

Son nom vient s’ajouter à une liste de femmes libyennes ayant été victimes d’assassinats et de tentatives de meurtre, d’enlèvements, d’agressions physiques ou de violences sexuelles, ou encore de menaces de mort, de harcèlement, de campagnes de diffamation sur les réseaux sociaux et d’autres formes d’intimidation depuis 2014.

Au moins trois militantes et politiciennes ont été assassinées depuis 2014 en raison de leur travail ; les femmes qui n’adhèrent pas aux normes sociales ou qui remettent en question les stéréotypes de genre sont particulièrement visées par ce genre de crime.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Justice pour George Floyd !

Signez notre pétition pour demander au gouverneur du Minnesota que justice soit faite pour George Floyd, afro-américain victime de violences policières