Écrire Deux hommes portés disparus « retrouvés » en détention

Le lieu où se trouvent Gökhan Türkmen et Mustafa Yılmaz, qui étaient portés disparus depuis neuf et huit mois respectivement, a été révélé à leurs proches par les autorités turques. Gökhan Türkmen a été officiellement placé en garde à vue le 5 novembre et Mustafa Yılmaz le 21 octobre. Ils ont tous deux été placés en détention provisoire dans l’attente de leur procès et sont actuellement détenus à la prison de Sincan, à Ankara.

Gökhan Türkmen et Mustafa Yılmaz, qui étaient portés disparus depuis le 7 et le 19 février 2019 respectivement, ont été officiellement placés en garde à vue, le 5 novembre pour le premier et le 21 octobre pour le second. Les proches de Gökhan Türkmen n’avaient plus eu de nouvelles de lui depuis neuf mois et ceux de Mustafa Yılmaz depuis huit mois. Ces deux hommes ont probablement été soumis à une disparition forcée. La femme de Mustafa Yılmaz, qui l’a vu brièvement le 22 octobre, a indiqué qu’il avait perdu beaucoup de poids, était très pâle et avait les mains glacées. Mustafa Yılmaz a déclaré qu’il ne voulait pas que son avocat participe à l’entrevue, en disant qu’un autre avocat commis d’office la contacterait. Il a également affirmé qu’il s’était caché pendant les huit mois précédents, ce que sa famille ne trouve pas crédible. L’épouse de Gökhan Türkmen a rendu visite à ce dernier le 7 novembre. Elle a livré un récit similaire, faisant état d’une importante perte de poids et d’une pâleur extrême, et indiquant que son mari avait insisté pour que les requêtes déposées auprès de tribunaux pendant sa disparition soient retirées et qu’elle cesse d’utiliser Twitter pour poser des questions et dénoncer sa disparition.

Selon l’avocat commis d’office qui a assisté Mustafa Yılmaz pendant sa détention par la police, celui-ci a été présenté devant un juge le 25 octobre sans qu’il en soit informé, ni ses proches, et il a été placé en détention provisoire pour « direction d’une organisation terroriste armée ». Après huit jours en garde à vue, Gökhan Türkmen a été placé en détention provisoire le 12 novembre, également à l’issue d’une audience qui n’a pas été notifiée à son avocat et sa famille. Tous deux sont actuellement incarcérés à la prison de Sincan, située à Ankara.

Tout au long de la période où ils ont « disparu » et depuis leur « réapparition », les autorités ont toujours nié détenir ces deux hommes. Le 29 juillet, elles avaient indiqué que quatre hommes ayant disparu à peu près au même moment que Gökhan Türkmen et Mustafa Yılmaz se trouvaient en détention à la section antiterroriste du siège de la police à Ankara.

Les autorités doivent mener sans délai une enquête indépendante et impartiale pour déterminer les circonstances de la disparition de Mustafa Yılmaz et Gökhan Türkmen et veiller à ce que les responsables présumés soient traduits en justice dans le cadre de procès équitables. Amnesty International continuera de souligner ces obligations lors de ses rencontres avec les autorités turques et suivra l’évolution de la procédure dont ces deux hommes font l’objet.

PRÉNOM, NOM ET PRONOM À UTILISER : Gökhan Türkmen (il) et Mustafa Yılmaz (il).

LIEN VERS L’AU PRÉCÉDENTE : https://www.amnesty.org/fr/documents/eur44/0881/2019/fr/

J'agis

AUCUNE ACTION COMPLÉMENTAIRE N’EST REQUISE. UN GRAND MERCI À TOUTES LES PERSONNES QUI ONT ENVOYÉ DES APPELS.


Toutes les infos
Toutes les actions

Justice pour Julián Carrillo

Pétition pour Julián Carrillo, défenseur mexicain des droits humains et environnementaux, tué le 24 octobre 2018. Signez !