Écrire Deux jeunes militants du mouvement LUCHA disparaissent sans laisser de traces

Gloria Senga et Musasa Tshibanda, deux jeunes militants, ont disparu sans laisser de traces dans la soirée du 16 décembre, après avoir vu un autre jeune militant à Kinshasa. Gloria Senga et Musasa Tshibanda sont des membres de la Lutte pour le Changement (LUCHA), un mouvement de jeunes.
Dans la soirée du 16 décembre, Gloria Senga et Musasa Tshibanda, deux membres d’un mouvement de jeunes, ont rejoint un autre militant dans un restaurant à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Ils se sont ensuite séparés. Gloria Senga et Musasa Tshibanda n’ont été revus depuis lors.

Gloria Senga et Musasa Tshibanda sont des membres de la Lutte pour le Changement (LUCHA), un mouvement de jeunesse. La LUCHA a appelé énergiquement le président Joseph Kabila à quitter ses fonctions le 19 décembre, dernier jour de son deuxième et, en vertu de la Constitution, dernier mandat. Plusieurs jeunes militants ont été la cible d’arrestations arbitraires et de détentions au secret à l’approche des manifestations ou des interventions organisées pour demander au président de se retirer.
On ignore où se trouvent Gloria Senga et Musasa Tshibanda et les autorités n’ont pas confirmé leur arrestation.

Amnesty International craint que ces deux militants n’aient été victimes d’une disparition forcée.

Joseph Kabila est devenu président de la RDC à la mort de son père, en 2001. Par la suite, il a remporté les élections présidentielles de 2006 et 2011. La Constitution de la RDC limite à deux le nombre de mandats présidentiels consécutifs. Le premier et le deuxième mandat du président Kabila ont pris fin un 19 décembre, et pourtant, il n’y a pas encore eu de nouvelle élection.

À l’issue d’un dialogue national soutenu par l’Union africaine, un projet a été annoncé : il prévoit un report du scrutin à avril 2018, avec une prolongation du mandat du président Kabila jusqu’à cette date. Les partis d’opposition et la société civile ont majoritairement rejeté les résultats de ce dialogue. Un dialogue plus ouvert, piloté par l’Église catholique, est actuellement en cours.
La LUCHA est un mouvement de jeunes créé en 2012 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (RDC). Ce mouvement est connu pour ses actions pacifiques. Il organise des sit-in, des manifestations et d’autres interventions pour réclamer le respect des droits de ses membres et de l’ensemble de la population de la RDC. Il ne cesse d’appeler à respecter les délais d’organisation des élections et le nombre maximal de mandats prévus par la Constitution.

Les autorités accusent la LUCHA d’être un groupe criminel dont l’objectif serait de troubler l’ordre public.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Protégez les manifestants au Bélarus

Signez la pétition pour la protection des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique au Bélarus