Écrire Une organisation de défense des droits humains menacée

Depuis le début du mois de novembre, les membres de dhColombia sont surveillés par des hommes inconnus devant leur domicile et leurs bureaux. DhColombia est une organisation de défense des droits qui offre un appui juridique aux victimes de violations des droits humains et cherche à amener des hauts responsables de l’armée, des membres de la force publique et des multinationales à rendre des comptes.

En août, un membre de dhColombia a été victime d’espionnage de ses communications, de vol d’informations sensibles et de menaces de mort. Le 4 octobre, dhColombia a sollicité des mesures de protection auprès de l’Unité nationale de protection (UNP), mais sa demande est jusqu’ici restée lettre morte.

Amnesty International appelle l’UNP à accorder aux membres de dhColombia les mesures de protection qu’ils ont demandées.

DhColombia est un groupe de défense des droits qui apporte une aide en temps opportun dans des cas urgents à des personnes qui, individuellement ou collectivement, ont été victimes de violations de leurs droits fondamentaux. L’organisation permet aux victimes d’être représentées en justice et de défendre leur cause devant des juridictions nationales et internationales. L’essentiel de son travail consiste à veiller à ce que les autorités colombiennes mènent des enquêtes approfondies sur les cas de violations graves des droits humains, et à ce que que les hauts gradés de l’armée nationale, les membres de la police nationale et les autres agents de l’État liés à ces violations rendent des comptes devant la justice pénale.

En outre, dhColombia apporte un accompagnement juridique aux communautés, familles, organisations et mouvements sociaux dans des affaires visant à la restitution de terres, à la défense de territoires et à l’obtention de sanctions pénales contre des entreprises liées à des violations des droits humains. L’organisation est intervenue dans le cadre d’affaires très médiatisées dans le but d’amener des hauts responsables de l’armée et d’autres acteurs gouvernementaux à rendre des comptes. Parmi ces affaires, on peut notamment citer celles concernant la communauté de Rios Vivo, la communauté de San José de Apartado et Alfamir Castillo.

En raison de leurs activités, les membres du dhColombia et leurs proches font régulièrement l’objet de menaces. DhColombia ne bénéficie actuellement que d’une seule mesure de protection individuelle, ce qui est insuffisant car les membres du personnel de dhColombia continuent à recevoir des menaces liées à leur travail.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Protégez les manifestants au Bélarus

Signez la pétition pour la protection des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique au Bélarus