Signer en ligne Les droits humains et l’état de droit sont menacés !

Défenseurs des droits en Hongrie

L’état de droit est le principe garantissant la protection des droits humains, particulièrement l’égalité, la liberté de la presse, la liberté d’expression, la protection de l’indépendance judiciaire ainsi que la dignité humaine. Par conséquent, il est une condition sine qua non au respect et à la protection des droits humains dans un pays. L’un ne peut exister sans l’autre, et les deux doivent être intégralement respectés et protégés. Mais en Europe, ces deux principes sont de plus en plus bafoués. Au sein de l’Union européenne, Les droits humains et l’état de droit sont particulièrement menacés en Hongrie et en Pologne.

Les droits humains bafoués en Hongrie et en Pologne

En Hongrie et en Pologne, l’état de droit est en danger. Ces deux pays ont été soumis à une procédure spéciale au sein de l’Union européenne, selon l’article 7 du Traité de l’Union. Ainsi, le Conseil évalue dans quelle mesure ces pays risquent de bafouer gravement les « valeurs fondatrices » de l’Union européenne dont le respect des droits humains et de la dignité humaine, ainsi que l’égalité.

Cependant, beaucoup d’États européens n’ont pas encore pris de mesures fermes pour arrêter la détérioration de l’état de droit dans ces deux pays. Si l’UE néglige d’aborder ces menaces sérieuses, cela aura un impact négatif sur l’Union tout entière, qui perdra sa crédibilité en tant que défenseure des droits humains.

Défendre les droits humains, malgré tout

En Hongrie, les droits humains sont constamment menacés : les libertés individuelles sont limitées, l’égalité est niée, la liberté d’expression et la liberté des médias sont restreintes, l’indépendance et l’intégrité des tribunaux sont attaqués et les minorités sont de plus en plus marginalisées et stigmatisées.

Continuant de rogner les acquis en matière de droits humains et de bafouer le droit international et le droit de l’Union européenne (UE), le gouvernement hongrois se heurte encore à une résistance sur le plan intérieur et fait toujours l’objet d’une surveillance de la part de la communauté internationale.

Des hommes et des femmes en Hongrie veulent mettre en lumière l’importance de l’état de droit et se battent pour le respect des droits humains fondamentaux. Ils·elles sont malheureusement aussi attaqué·e·s et réprimé·e·s pour cela.

L’Europe doit agir

Il faut impérativement protéger et promouvoir le respect des droits humains au sein de l’UE. Pour cela, elle doit mettre en place une action plus forte pour la protection de ceux-ci. Il faut se mobiliser et appeler les gouvernements européens à défendre les droits fondamentaux et l’état de droit en Hongrie, en Pologne et dans toute l’Union européenne.

Toutes les infos
Toutes les actions

MARATHON DES LETTRES : Soutenez 10 personnes en danger

10 personnes en danger dans le cadre du marathon des lettres 2020. Signez pour les défendre, les faire libérer ou demander justice !