Marathon des lettres : Exigez la justice pour Popi et Bongeka !

Popi Qwabe et Bongeka Phungula

Un vendredi soir de mai 2017, deux jeunes femmes ont été sauvagement tuées, ce qui a provoqué un tollé en Afrique du Sud. Leurs meurtriers n’ont toujours pas été traduits en justice. Agissez pour mettre fin à l’impunité maintenant.

MISE A JOUR 10 MARS 2021 : Le lundi 8 mars 2021, Journée internationale des droits des femmes, les services de police sud-africains (SAPS) se sont engagés à enquêter sur l’évolution et le développement de l’affaire de Popi et Bongeka. Étaient présents à la réunion le commissaire divisionnaire adjoint du SAPS et le chef national des détectives. Nous les rencontrerons à nouveau le 13 avril, où ils nous informeront de leurs conclusions et de la marche à suivre. C’était une de nos demandes de la pétition, merci à toutes les personnes qui y ont participé ! Le 12 mai 2017, Popi Qwabe, 24 ans, et Bongeka Phungula, 28 ans, s’apprêtant à sortir, ont hélé un taxi-minibus. Depuis, on n’a plus eu de nouvelles de ces deux brillantes étudiantes. À l’issue de recherches désespérées dans les hôpitaux et les postes de police, la vérité a fini par éclater. Popi et Bongeka avaient été abattues puis abandonnées sur le bord d’une route. Elles ont peut-être aussi été violées. Deux hommes ont été arrêtés en lien avec les meurtres, mais ont été libérés faute de preuves. Les rapports d’expertise médicolégale n’ont jamais été rendus publics et les familles de Popi et Bongeka pensent que l’enquête de la police a été entachée d’erreurs, en raison de la corruption et d’un manque de volonté. Popi et Bongeka ont été tuées il y a trois ans et, malgré le tollé national que leur meurtre avait entraîné, personne n’a été traduit en justice. D’après le gouvernement sud-africain, une femme est tuée toutes les trois heures, et, trop souvent, la justice n’est (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit