Des artistes condamnés pour leurs activités

Hossein et Mehdi Rajabian se sont présentés le 4 juin pour commencer leur peine de 3 ans d’incarcération à la prison d’Evin. Hossein Rajabian, Mehdi Rajabian et Yousef Emadi ont été arrêtés, le 5 octobre 2013, par des Gardiens de la révolution. Cependant, Yousef Emadi ne s’est toujours pas présenté pour commencer sa peine d’emprisonnement. EN IRAN, ON FÊTE LA MUSIQUE... Hossein Rajabian, Mehdi Rajabian et Yousef Emadi ont été condamnés pour « atteintes aux valeurs sacrées islamiques », « propagande contre le système » et « activités audiovisuelles illégales ». Hossein Rajabian estime que ces charges sont liées à son travail artistique, notamment à la réalisation d’un long métrage sur le droit des femmes au divorce en Iran. Mehdi Rajabian avait créé un site internet qui permettait la distribution de morceaux interdits de chanteurs iraniens vivant à l’étranger, dont le message est parfois de nature politique. ...EN FAISANT TAIRE LES MUSICIENS Cette affaire est la partie visible d’une répression accrue visant les artistes en Iran. Les autorités continuent à censurer ou interdire de nombreuses formes d’expression culturelle et artistique. Beaucoup d’artistes, notamment des auteurs, musiciens et réalisateurs, ont été arrêtés et incarcérés en raison de leur travail, condamné par le ministère de la Culture et de la Guidance islamique. Agissez pour demander la libération immédiate et sans condition de Mehdi et Hossein Rajabian et l’annulation de la déclaration de (...)

Cette pétition est organisée dans le cadre de la Fête de la musique pour mettre en avant ceux qui sont privés de leur liberté pour s’être exprimés librement.

Amnesty International profite de l’occasion pour mettre en lumière le cas de Hossein Rajabian, Mehdi Rajabian et Yousef Emadi, dernier exemple en date de la répression orchestrée par les autorités iraniennes contre les musiciens, réalisateurs, poètes et autres artistes.

En Iran, seule la musique autorisée par les censeurs officiels bénéficie d’une licence, et les musiciens qui n’ont pas de permis de diffusion sont poussés dans la clandestinité. Mehdi Rajabian est le fondateur du site internet iranien Barg Music qui diffuse librement de la musique alternative depuis 2009. Mehdi Rajabian et Yousef Emadi ont été accusés d’avoir diffusé la voix d’artistes féminines, ainsi que celle de chanteurs “hostiles à la révolution islamique”.

Hossein Rajabian, Yousef Emadi et Mehdi Rajabian avaient été remis en liberté sous caution en décembre 2013 après avoir été forcés à faire des aveux télévisés. Le 26 avril 2015, dix jours après leur procès, qui a duré trois minutes, ils ont été convoqués au tribunal pour consulter le verdict de leur procès : cinq ans d’emprisonnement et une amende de 200 millions de rials. À aucun moment, de leur arrestation au procès, ils n’ont eu le droit de consulter un avocat. Les « aveux » utilisés comme preuves pour les condamner ont été soustraits sous la torture et d’autres formes de mauvais traitements. Ils ont fait appel du verdict en décembre 2015, mais il a été refusé le 28 février 2016.

Lors de leur arrestation, ils ont été victimes de mauvais traitements : ils auraient reçu des décharges de pistolet incapacitant. Ils ont été maintenus en détention pendant 18 jours dans un lieu inconnu où ils auraient été torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements avant d’être transférés en détention à l’isolement dans la prison d’Evin à Téhéran.

Le documentaire de Hossein Rajabian sur le droit des femmes au divorce en Iran, The Upside-Down Triangle, est disponible avec des sous-titres en anglais. Hossein a été condamné à cause de ce film.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit