Signer en ligne Demandez la libération de 3 défenseurs égyptiens

3 défenseurs égyptiens EIPR

Depuis le 15 novembre, trois hauts fonctionnaires de l’Initiative égyptienne pour les droits personnels (EIPR), ont été arbitrairement arrêtés et détenus. Agissez maintenant pour les protéger, ainsi que le mouvement des droits humains en Égypte.

L’Initiative égyptienne pour les droits personnels (EIPR) est une organisation qui travaille sur les libertés civiles, les droits économiques et sociaux, la justice pénale et la justice environnementale en Égypte. Elle défend les droits des minorités religieuses et des membres de la communauté LGBT+. Arrêtés après une rencontre diplomatique Le 3 novembre, le groupe a tenu un briefing sur les droits humains avec des diplomates. Peu après cette réunion, entre le 15 et le 19 novembre, les forces de sécurité égyptiennes ont arrêté Mohamed Basheer, Karim Ennarah et Gasser Abdel-Razek, respectivement directeur administratif, directeur de l’unité de justice pénale et directeur exécutif de l’organisation. Les trois défenseurs des droits humains sont maintenant détenus arbitrairement dans l’attente d’une enquête sur les accusations de "participation à un groupe terroriste", de "diffusion de fausses nouvelles" et d’“utilisation abusive des réseaux sociaux". Mohamed Basheer a également été interrogé pour "financement du terrorisme". Détenus pour leur travail en faveur des droits humains Les forces de sécurité et les procureurs les ont interrogés sur le travail de l’IERP en matière des droits humains, notamment sur leur rencontre avec des diplomates. Ils sont visés uniquement en raison du travail de l’IERP, dans une attaque contre l’organisation des droits humains et les valeurs qu’elle représente. Agissez maintenant pour sauver cette importante organisation et le mouvement des droits humains en Égypte Appelez les (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

MARATHON DES LETTRES : Soutenez 10 personnes en danger

10 personnes en danger dans le cadre du marathon des lettres 2020. Signez pour les défendre, les faire libérer ou demander justice !