Signer en ligne LUCHA à nouveau ciblée par la répression

Les militants de LUCHA arrêtés le 21 décembre ont été libérés, mais plus d’informations à ce sujet doivent encore nous parvenir. Par ailleurs, Musasa Tshibanda est toujours porté disparu.

Le 19 décembre 2016, le second et dernier mandat du Président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila a pris fin, comme le prévoit la Constitution, et il ne peut se représenter pour un troisième mandat. Malgré tout, il a décidé de rester au pouvoir. En réaction, plusieurs militants ont organisé des actions demandant que le processus démocratique soit respecté et que des élections soient organisées. Parmi eux, les membres de LUCHA se sont particulièrement mobilisés en organisant des manifestations pacifiques. Créé en 2012 à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, ce mouvement se consacre aux questions sociales, aux droits humains et à la protection des civils contre les groupes armés. À travers des actions non-partisanes et non-violentes, LUCHA milite pour la justice sociale et la gouvernance démocratique. Les manifestations et les autres actions organisées par LUCHA sont réprimées de façon systématique par les forces de sécurité. 20 jeunes arrêtés à Goma Un sit-in pacifique a été organisé par l’organisation le 21 décembre dernier devant les bureaux du gouverneur à Goma. Ces jeunes affichaient des pancartes disant « Personne n’est au-dessus de la loi », « Bye bye Kabila », et « Défendre la constitution n’est pas un crime ». Suite à cette action, 20 jeunes ont été arrêtés arbitrairement et sont actuellement détenus par la police. Amnesty International les considère comme des prisonniers d’opinion détenus uniquement pour avoir exercé leurs droits de liberté d’expression et de réunion (...)

Joseph Kabila est devenu président de la RDC à la mort de son père en 2001. Par la suite, il a remporté les élections présidentielles de 2006 et 2011. La Constitution de la RDC limite à deux le nombre de mandats présidentiels consécutifs. Malgré le fait que le second et dernier mandat du président Kabila ait pris fin le 19 décembre 2016, il n’y a pas eu d’élection. A la suite d’un dialogue national encouragé par l’Union Africaine, un plan prévoyant des élections en avril 2018 a été annoncé, avec le président Kabila à la tête de l’état jusqu’à cette date. Le résultat de ce dialogue a été rejeté par la majorité des partis d’opposition et de la société civile. Un dialogue plus inclusive a lieu en ce moment, présidé par l’Eglise Catholique.

LUCHA est un mouvement de jeunes créé en 2012 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (RDC). Il est connu pour ses actions pacifiques. Il organise des sit-in, des manifestations et d’autres interventions pour réclamer le respect des droits de ses membres et des autres Congolais. Il ne cesse d’appeler à respecter les délais d’organisation des élections et le nombre maximal de mandats prévus par la Constitution.

Les autorités accusent LUCHA d’être un groupe criminel dont l’objectif serait de troubler l’ordre public.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

La Chine enferme et persécute les Ouïghours dans des camps

Demandez à la Chine d’arrêter le harcèlement des populations Ouïghours et la fermeture des camps d’internement. Signez la pétition