Signer en ligne Protégez les communautés indigènes et afro-colombiennes du Chocó

Chaque jour, au Chocó, des milliers de personnes n’osent pas sortir de chez eux par crainte de se faire tuer. Des communautés coincées entre les conflits armés... Dans ce département de la Colombie, des milliers de personnes afro-colombiennes et indigènes souffrent des conséquences du conflit armé. Depuis plus d’un an, près de 3000 personnes de Bojayá et plus de 7000 dans tout le département de Chocó vivent recluses dans leur communauté, craignant de se faire tuer ou de devoir abandonner leur maison pour sauver leur vie. Des groupes armés tels que l’Armée de libération nationale et le groupe paramilitaire Gaitanista assiègent des communautés entières, y recrutent des filles et des garçons, assassinent les leaders sociaux et posent des mines antipersonnel. En 2002, 119 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans le massacre de Bojayá lors d’un affrontement entre groupes armés. ... et des autorités indifférentes En dépit du danger et de l’inaction des autorités, les habitants du Chocó rêvent encore du jour où ils pourront vivre paisiblement et dignement auprès de leurs êtres les plus chers : « Le rêve de ma communauté est de vivre en toute tranquillité, de vivre en paix, sans avoir peur ». Le président Iván Duque a le pouvoir et le devoir de changer cette situation, en protégeant la vie de ces personnes grâce à un plan de protection et en consultant les communautés affectées. Ne laissons pas l’histoire se répéter ! Demandez au président de protéger d’urgence les communautés du Chocó. Signez (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Violences faites aux femmes : la Belgique doit respecter ses obligations

En Belgique, les femmes subissent encore de nombreuses violences. Signez pour demander au gouvernement belge et aux entités fédérées à assurer un profond changement de pratiques.