Trump : 100 jours, 100 mesures pour discriminer. Continuons de lutter !

Triste bilan après les 100 premiers jours de la présidence de Donald Trump : les droits fondamentaux doivent être protégés.

À l’occasion de ces 100 premiers jours, Amnesty International a compilé la liste de 100 dispositions par lesquelles son administration a tenté de saper les droits humains aux États-Unis et dans le monde.

Les droits fondamentaux en danger
Qu’il s’agisse de fermer des frontières, de tourner le dos aux réfugiés, d’interdire l’entrée des musulmans aux États-Unis ou d’enhardir ceux qui bafouent les droits humains à travers le monde, le président Donald Trump semble résolu à attiser les conflits au-delà des frontières américaines, tout en fermant la porte à ceux qui fuient les violences.

Comment riposter ?
Ce qui est interpellant, outre les tentatives de l’administration Trump visant à restreindre la liberté, la justice et l’égalité, ce sont surtout les réactions de la population non seulement aux États-Unis, mais partout dans le monde, qui a refusé de laisser faire.

Il faut maintenant que les gouvernements du monde se fassent entendre eux aussi. La Belgique s’est déjà manifestée contre cet agenda réducteur et discriminatoire. Demandez-lui de continuer dans cette voie et de veiller à ce que ses pairs en face de même, notamment lors des rencontres prévues avec Donald Trump.

Parmi les menaces pesant sur les droits humains durant les 100 premiers jours, Amnesty International a recensé :
• Des pratiques abusives à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, qui reviennent à traiter les gens comme des criminels lorsqu’ils arrivent aux États-Unis pour solliciter l’asile, fuyant des violences terribles.
• Des restrictions sévères concernant l’accès des femmes à la santé en matière de procréation aux États-Unis et dans le monde.
• La suppression des protections pour les travailleurs LGBT et les étudiants transgenres.
• L’autorisation de faire passer l’oléoduc Dakota Access sous le fleuve Missouri, au nord de Standing Rock, ce qui menace la source alimentant les Sioux et d’autres tribus de Standing Rock.

Sur la liste figurent également des tentatives visant à promulguer des politiques bafouant les droits fondamentaux qui ont été bloquées en partie grâce à une opposition militante et politique massive, notamment :
• Les multiples tentatives visant à interdire à de nombreux citoyens de pays à majorité musulmane l’entrée sur le sol américain et à stopper l’accueil des réfugiés.
• La volonté de renouer avec la torture systématique et de nouvelles détentions à Guantanamo Bay, en vertu d’un projet de décret.
• La volonté de supprimer la couverture santé de millions d’Américains.

Consulter la liste des 100 menaces pour les droits humains dressées par Amnesty International

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit