Signer en ligne Aser Mohamed doit être libéré

Aser Mohamed, adolescent de 16 ans, a été arrêté alors qu’il n’avait que 14 ans puis a disparu pendant plus d’un mois durant lequel il a été détenu et torturé par la police égyptienne. Incarcéré depuis le 12 janvier 2016, Aser Mohamed a été condamné le 12 octobre 2019 par le tribunal du Caire à 10 ans de prison.

VICTIME DE DISPARITION FORCÉE PENDANT 34 JOURS

Aser Mohamed a été arrêté à l’âge de 14 ans, le 12 janvier 2016, puis soumis à une disparition forcée pendant 34 jours. L’étudiant de 16 ans fait actuellement face à une série d’accusations, dont celle d’appartenance au groupe interdit des Frères musulmans et d’avoir attaqué un hôtel en janvier 2016. Les aveux faits par l’adolescent ont été obtenus sous la torture. Incarcéré depuis le 12 janvier 2016, Aser Mohamed a été condamné le 12 octobre 2019 par le tribunal du Caire à 10 ans de prison.

UNE PRATIQUE COURANTE EN ÉGYPTE

Amnesty International a recensé de nombreux cas où la NSA (National Security Agency, issue du ministère de l’Intérieur) a eu recours aux disparitions forcées pour dissuader l’opposition et empêcher la dissidence pacifique. Au moins trois à quatre personnes disparaissent chaque jour dans tout le pays, selon les chiffres fournis par des ONG égyptiennes.

L’IMPUNITÉ FACE AUX ACTES DE TORTURE

Après sa détention, Aser Mohamed a comparu devant un juge le 15 février 2016. Lors de cette audience, alors qu’il niait les faits qui lui sont reprochés, le procureur lui a rétorqué : « Il semble que vous vouliez passer aux chocs électriques à nouveau », indiquant qu’il savait qu’Aser Mohamed avait été soumis à des formes de torture en détention par la NSA pour le faire « avouer ». Le procureur n’a pris aucune mesure pour enquêter sur les responsables des actes de torture et traitements inhumains.

Mise à jour le 14 octobre 2019. Le 12 octobre 2019, le tribunal du Caire a condamné Aser Mohamed à 10 ans de prison. Celui-ci peut, cependant, faire appel de cette décision devant la Cour de Cassation.

Signez pour demander la libération immédiate de Aser Mohamed et la protection des prisonniers contre la torture et les mauvais traitements.

Toutes les infos
Toutes les actions

Violences faites aux femmes : la Belgique doit respecter ses obligations

En Belgique, les femmes subissent encore de nombreuses violences. Signez pour demander au gouvernement belge et aux entités fédérées à assurer un profond changement de pratiques.