Signer en ligne Les entreprises de tourisme en ligne doivent se retirer des colonies israéliennes illégales en Palestine occupée

L’INDUSTRIE DU TOURISME DANS LES COLONIES

Les colonies de peuplement israéliennes sont soutenues par une série d’activités économiques qui contribuent, du même coup, au maintien d’une situation illégale et soutiennent une approche intrinsèquement discriminatoire et abusive qui viole systématiquement les droits humains de la population palestinienne.

Cette situation n’empêche pas les plus grandes entreprises de tourisme d’y prendre part. Airbnb, Inc. (Airbnb), Booking.com B.V. (Booking.com), Expedia Group, Inc. (Expedia) et TripAdvisor, Inc. (TripAdvisor) proposent à leurs clients un choix sans précédent de lieux où séjourner et d’attractions touristiques pratiquement partout dans le monde. Ces entreprises proposent notamment à leurs clients des séjours dans les colonies de peuplement israéliennes dans les territoires palestiniens occupés (TPO) et ce, alors qu’elles savent que l’occupation israélienne en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, est régie par le droit international humanitaire, au titre duquel ces colonies israéliennes sont considérées comme illégales.

« J’ai suivi la formation au maniement des armes antiterroristes. Ça a été la meilleure expérience de mon séjour en Israël ! » Avis laissé sur TripAdvisor à propos d’un stand de tir situé dans une colonie israélienne illégale

Ces entreprises bénéficient largement de l’exploitation de terres et d’autres ressources naturelles palestiniennes saisies illégalement. L’existence des colonies paralyse l’économie palestinienne. Ainsi, en faisant la promotion d’activités touristiques dans les colonies, ces entreprises contribuent à ces violations des droits humains.

LES ENTREPRISES DOIVENT RESPECTER LE DIH

Les Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme prévoient très clairement que les entreprises ont la responsabilité de respecter le droit international humanitaire. Ils prévoient aussi que les entreprises ont la responsabilité de respecter tous les droits humains reconnus de façon internationale, où qu’elles opèrent dans le monde. La responsabilité de respecter les droits humains exige que les entreprises « évitent d’avoir des incidences négatives sur les droits de l’homme ou d’y contribuer par leurs propres activités, et qu’elles remédient à ces incidences lorsqu’elles se produisent » : si une entreprise constate qu’elle cause des atteintes aux droits humains ou y contribue, et qu’elle ne peut pas l’empêcher, la seule solution consiste pour elle à ne pas mener l’activité en question.

Afin de respecter leurs responsabilités quant au respect du droit international humanitaire et des droits humains, Airbnb, Booking.com, Expedia et TripAdvisor doivent cesser de proposer des hébergements, des activités et des attractions touristiques situés dans les colonies ou gérés par des colons dans les TPO, y compris à Jérusalem-Est.

TRIPADVISOR DANS LES COLONIES ISRAÉLIENNES ILLÉGALES

TripAdvisor est le site web de tourisme le plus visité par les visiteurs et visiteuses étrangers se rendant en Israël. La compagnie assure la promotion de plus d’annonces (au moins 70) dans plus de colonies (27) que toute autre société du numérique spécialisée dans le tourisme - à l’exception d’Airbnb, qui s’est engagée en novembre 2018 à retirer la plupart de ses annonces se trouvant dans des colonies.

Ce faisant, TripAdvisor dope l’économie des colonies et contribue à leur expansion. Le fait de faire la promotion de colonies comme s’il s’agissait de destinations touristiques tend à « normaliser » et à légitimer la colonisation aux yeux du grand public. Les colonies sont illégales au regard du droit international, et leur création constitue un crime de guerre. Les colonies se trouvent sur des terres palestiniennes qui ont été volées. Ce ne sont pas des destinations touristiques.

Signez notre pétition : demandez à Stephen Kaufer, P.-D.G. de TripAdvisor Inc., de cesser de répertorier ou de promouvoir sur son site des propriétés, des activités et des attractions qui se trouvent dans des colonies israéliennes illégales ou qui sont gérées par des colons dans les territoires palestiniens occupés.

Le développement du tourisme en Cisjordanie est intéressant pour le gouvernement israélien non seulement financièrement, mais aussi pour des raisons politiques et idéologiques. Les groupes de colons qui bénéficient du soutien du gouvernement israélien font ressortir les liens historiques que le peuple juif entretient avec cette région. Israël a établi nombre de ses colonies à proximité de sites archéologiques afin de mettre en évidence le lien entre l’État moderne d’Israël et l’histoire de ce peuple.

En outre, certaines des mesures qui sont prises pour établir des colonies, comme par exemple le transfert de population israélienne dans les territoires occupés et l’appropriation de biens sans aucune justification d’un point de vue militaire, constituent des crimes de guerre aux termes des dispositions du Statut de Rome de la Cour pénale internationale.

Toutes les infos
Toutes les actions

Hong Kong : gazés, agressés et arrêtés pour avoir manifesté

Violences policières lors de manifestations à Hong Kong. Amnesty estime qu’il s’agit de violation du droit international. Signez notre pétition !