Signer en ligne Interdisez l’importation des produits issus des colonies illégales

Le 5 juin 2017 a marqué le 50e anniversaire de l’occupation israélienne de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et de la bande de Gaza. Malgré l’illégalité des colonies israéliennes au regard du droit international, leur expansion perdure et a des conséquences désastreuses pour les droits fondamentaux des Palestiniens. Cette situation intolérable a été condamnée par la Belgique à plusieurs reprises. Pour autant, le gouvernement belge doit aller plus loin en interdisant l’importation de biens en provenance de ces colonies illégales et en défendant aux entreprises belges d’y avoir des activités. ATTEINTES MASSIVES AUX DROITS HUMAINS La politique de colonisation est discriminatoire et criminelle, et constitue une violation du droit international humanitaire, entraînant des atteintes massives aux droits humains des Palestiniens. Des dizaines de milliers d’habitations et de biens palestiniens ont été démolis par Israël et des centaines de milliers de Palestiniens ont été déplacés de force ; de nombreuses familles ont été chassées de leur domicile ou de leur terre pour dégager des zones sur lesquelles des colonies ont été construites. Au moins 100 000 hectares de terres palestiniennes ont été affectés à l’usage exclusif des colonies. Israël a aussi pris illégalement le contrôle de ressources naturelles palestiniennes, par exemple l’eau, des terres agricoles fertiles, des carrières de pierres et des minéraux, qui ont été détournées au profit des entreprises installées dans les colonies en vue de produire des (...)

Regain d’expansion des colonies

En janvier 2017, les autorités israéliennes ont annoncé la construction d’au moins 6 219 nouvelles unités de peuplement dans des colonies israéliennes existantes en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est. Depuis cette date, elles ont également approuvé la création d’une nouvelle colonie israélienne au nord-est de Ramallah et annoncé l’approbation imminente de la construction de 10 000 logements dans une autre colonie nouvelle au nord de Jérusalem, non loin de Ramallah. Par ailleurs, la Knesset (Parlement israélien) a adopté une loi qui légalise rétroactivement l’appropriation par des colons de terres palestiniennes privées. Qui plus est, au cours des derniers mois des responsables gouvernementaux israéliens et des membres de la Knesset ont ouvertement réclamé l’annexion officielle de la Cisjordanie, en totalité ou en partie, notamment en prenant des mesures pour appliquer les lois israéliennes dans certaines parties des territoires palestiniens occupés. Les activités israéliennes de colonisation dans la zone C, où Israël exerce un contrôle total sur la sécurité et l’administration, peuvent déjà être décrites comme une « annexion progressive ».

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Protégez les manifestants au Bélarus

Signez la pétition pour la protection des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique au Bélarus