Turquie : Mettre un terme aux abus commis par la police et exiger des informations transparentes et précises sur les manifestants blessés

Depuis le 31 mai dernier, quelques 2000 manifestants ont été blessés par la police turque qui utilise des gaz lacrymogènes, des canons à eau et a recours à la force, de manière excessive, pour les disperser. Amnesty International craint que le nombre de victimes n’augmente encore si les opérations de maintien de l’ordre pendant les manifestations ne sont pas rendues conformes aux normes internationales relatives aux droits humains. Nous vous demandons d’appeler les autorités à prendre instamment les dispositions suivantes : – mettre immédiatement fin au recours excessif à la force contre les manifestants pacifiques ; – garantir le droit à la liberté d’expression et de réunion ; – mener une enquête rapide, indépendante et impartiale sur le recours excessif à la force et poursuivre en justice les forces de l’ordre qui ont maltraité des manifestants et d’autres membres du public.
  • Articles en rapport sur amnesty.be
  • Turquie

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit