Action : Libérez les Pussy Riot

En février 2012, les membres du groupe de musique féministe “Pussy Riot” interprétaient, les visages cachés par des cagoules, quelques secondes d’une chanson contestataire au sein de la principale cathédrale orthodoxe de Moscou, critiquant les autorités russes. Trois membres du groupe - Nadezhda "Nadya" Tolokonnikova, Ekaterina “Katia” Samoutsevitch et Maria "Masha" Alekhina - ont ensuite été reconnus coupables d’« actes de houliganisme motivés par la haine religieuse » et condamnées à des peines de prison de deux années chacune. À ce jour, seule Katia a bénéficié d’un sursis en appel et d’une libération, assortie d’une mise à l’épreuve, en octobre 2012. Masha et Nadia purgent actuellement leurs peines dans des colonies pénitentiaires notoirement brutales. Masha et Nadia - toutes deux ayant des jeunes enfants - se sont vues refuser un report de leur peine jusqu’à ce que leurs enfants atteignent 14 ans. Elles ont également vu rejeter en première instance et également très récemment en appel (le 24 et 26 juillet dernier) leur demandes respectives visant à obtenir leur libération conditionnelle. Ces deux femmes sont des prisonnières d’opinions et sont exposées à de sérieux risques pour leur sécurité. Le 25 septembre 2013, Nadya a été placée à l’isolement et les autorités carcérales réfutent les allégations de la membre des Pussy Riot selon lesquelles elle a subi des abus durant sa détention. Elle estime notamment avoir été forcée à travailler de longues heures dans des (…)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit