Hong Kong : Arrêtez les poursuites contre les manifestants pacifiques

Hong Kong fait partie de la Chine mais bénéficie d’un autre système politique et d’une constitution spécifique beaucoup plus libérale et démocratique. Cependant, ce statut est régulièrement menacé et de récents événements en sont la preuve ; c’est pourquoi nous vous demandons de réagir. Selon les organisateurs, plus de 510 000 personnes ont pris part à la marche de protestation du 1er juillet, qui marquait le 17e anniversaire de la rétrocession de Hong King à la Chine. La veille, des groupes étudiants - La Fédération hong-kongaise des Etudiants et du Scholarisme - réclamant un “véritable suffrage universel”, avaient invité les participants à un sit-in à l’issue de la marche, dans la Rue Chater et en face du bureau du Directeur Général dans le quartier des affaires de Hong Kong. Les manifestant on annoncé publiquement que les deux rassemblements se termineraient à 8 heures. Cependant, la police a commencé à faire bouger de force les manifestants de la rue Chater aux alentours de 3 heures du matin. Aux premières heures du 2 juillet, la police avait interpellé 511 personnes, des étudiants pour la plupart, qui ont pris part au sit-in à la Rue Chater. A 8 heures, ceux qui restaient - à peu près 50 manifestants - ont quitté les lieux comme annoncé. Certains des 511 détenus se sont plaints de n’avoir reçu ni eau ni nourriture, et de n’avoir pas eu accès au service de représentation juridique pendant plusieurs heures au cours de leur détention au bureau de la police de Hong Kong, à Wonk Chuk (...)

Alors que les 511 personnes ont été remises en liberté, 25 manifestants qui avaient pris part au sit-in - des étudiants pour la plupart - sont visés par une enquête pour “rassemblement illégal”, “organisation d’une rassemblement illégal et participation à ce rassemblement” et “obstruction d’un lieu public”.

Dans la matinée du 4 juillet, cinq membres du Front pour les droits civils humains, qui ont organisé la marche du 1er juillet, ont également été arrêtés pour une enquête sur des retards durant la marche, principalement en raison d’un véhicule trop lent à l’avant de la marche. On est dans l’incertitude quant à savoir si la police va arrêter d’autres personnes pour leur participation à ce rassemblement.

Signez svp la pétition destinée au Secrétaire de la Justice de Hong Kong, lui demandant d’exiger du gouvernement de Hong Kong qu’il cesse toute poursuite à l’égard des manifestants pacifiques.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2023 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit