Journée mondiale de lutte contre la peine de mort : dites non à l’exécution de deux jeunes en Arabie Saoudite et en Iran

Le 10 octobre 2015, nous célébrons la Journée mondiale de lutte contre la peine de mort. Le monde poursuit ses progrès en faveur de l’abolition. Aujourd’hui, trois pays sont responsables à eux seuls de plus de 85 % des exécutions, à savoir la Chine, l’Iran et l’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite et l’Iran continuent notamment de condamner à mort et d’exécuter des mineurs ou des délinquants mineurs au moment des faits, en violation du droit international et de la Convention relative aux droits de l’enfant à laquelle les deux pays sont parties. Le Saoudien Ali Mohammed Baqir al Nimr et l’Iranien Saman Naseem risquent d’être exécutés pour des actes qu’ils auraient commis alors qu’ils n’avaient que 17 ans. Leur condamnation à mort a été imposée à l’issue de procès ne respectant pas les normes internationales d’équité. Par ailleurs, tous deux ont dénoncé les actes de torture et les autres mauvais traitements qu’ils auraient subis pour les faire « avouer ».

La sentence d’Ali Mohammed Baqir al Nimr a été confirmée en appel après qu’il ait été condamné à mort le 27 mai 2014 par le Tribunal pénal spécial de Djedda. Il a été reconnu coupable de participation à des manifestations contre le gouvernement, d’attaque à l’encontre des forces de sécurité, de possession d’une mitrailleuse et de vol à main armée. Il risque d’être exécuté dès que le roi aura ratifié sa condamnation.

Saman Naseem est dans l’attente d’un nouveau procès. Grâce aux appels que des milliers d’entre nous ont envoyés en février dernier pour sauver sa vie, les autorités iraniennes ont annulé sa condamnation à mort prononcée en avril 2013 pour « inimitié à l’égard de Dieu » et « corruption sur terre », en raison de son appartenance à un groupe d’opposition armé kurde et de son implication dans des activités armées contre l’État. Lors de son nouveau jugement, il pourrait à nouveau être condamné à la peine de mort.

En ce 10 octobre 2015, signez notre pétition conjointe pour maintenir la pression sur les autorités saoudiennes et iraniennes. Demandez-leur respectivement d’annuler la déclaration de culpabilité et la condamnation à mort d’Ali al Nimr et de veiller à ce que Saman Naseem soit rejugé équitablement, sans torture ni peine de mort.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit