Action : Egypte, Torture, mauvais traitement et emprisonnement arbitraire

Depuis octobre 2007, la police égyptienne a procédé au Caire à l’arrestation de gens suspectés d’être séropositifs. Ainsi, douze hommes ont jusqu’à présent fait l’objet de poursuites criminelles. Dans deux jugements séparés (janvier et avril 2008), neuf hommes ont été condamnés à des peines de prison (1 à 3 ans) pour débauche habituelle, se basant sur leur statut de séropositif pour en déduire leur orientation sexuelle. Les peines furent maintenues en appel. Tous les hommes ont nié les accusations. Cinq d’entre eux sont séropositifs et furent détenus enchaînés à leur lit d’hôpital pendant des semaines voire des mois. Aucune enquête n’a été ouverte concernant des allégations de torture et de mauvais traitements de la part de la police ou des professionnels de la santé durant leur préventive. La plupart des hommes a été contraint de se soumettre à des examens anaux et à des tests HIV. Certains furent battus. Les neufs condamnés purgent actuellement une peine de prison ; trois autres ont été libérés sans inculpation. Amnesty International les considère comme des prisonniers de conscience et demande leur libération immédiate et inconditionnelle. Elle demande aux autorités égyptiennes de mener une enquête complète, rapide et impartiale concernant les des allégations de torture et de mauvais traitements. Amnesty International a gardé secret les noms des douze hommes, ainsi que toute information qui pourrait mener à leur identification.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit