Action : Des Ouïghours détenus à Guantánamo

Dix-sept Ouïghours restent en détention militaire illimitée sur la base navale américaine de Guantánamo Bay, à Cuba, plus d’un mois après qu’un juge fédéral a statué que leur détention prolongée était illégale et ordonné que les autorités les libèrent et leur permettent de séjourner aux États-Unis. Le gouvernement a obtenu une suspension d’urgence de l’application de ce jugement auprès d’une juridiction supérieure qui entendra les arguments présentés oralement sur cette question le 24 novembre. Le 7 octobre, le juge Ricardo Urbina, du tribunal fédéral du District de Columbia, a ordonné que les autorités libèrent les 17 Ouïghours dont le gouvernement américain avait admis qu’ils n’étaient pas des combattants ennemis, statut qui leur avait été attribué pendant près de sept ans afin de justifier leur détention illimitée sans inculpation ni jugement, et qu’elles leur permettent de séjourner aux États-Unis. La plupart de ces détenus ont été mis hors de cause et ont vu leur libération approuvée en 2003. Les autorités américaines ont reconnu que ces Ouïghours ne pouvaient pas être renvoyés en Chine, leur pays d’origine, car ils risqueraient fortement d’y être torturés, voire exécutés. Cependant, après avoir essayé pendant plus de quatre ans de trouver un pays disposé à les accueillir, elles n’y sont toujours pas parvenues. Elles affirment qu’elles ont contacté à plusieurs reprises une centaine d’États. De toute évidence, le seul moyen actuel de mettre un terme à la (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit