Le Canada veut renvoyer aux Etats-Unis un objecteur de conscience

Le 28 octobre, les autorités canadiennes ont prévu de déporter le soldat américain Matthew Lowell vers les Etats-Unis. Il a fui au canada en octobre 2004 en raison de son objection de conscience à la guerre en Irak et du fait de devoir servir l’armée américaine. S’il est déporté aux Etats-Unis, il risque la court martiale et une peine de prison de un à cinq ans. Il serait alors considéré comme un prisonnier d’opinion. Matthew Lowell s’est enrôlé dans l’armée en avril 2002, à l’âge de 17 ans, alors qu’il était encore à l’école. Il a rejoint son unité plusieurs mois plus tard, à l’âge de 18 ans. Matthew Lowell a expliqué aux autorités canadiennes qu’il avait des doutes quant à la légalité de la guerre en Irak suite à l’invasion des Etats-Unis. Il a demandé à être déchargé de ses obligations militaires. Comme il n’arrivait pas à l’obtenir et qu’il ne pouvait pas non plus demander le statut d’objecteur de conscience, qui requiert d’être opposé à la guerre sous toutes ses formes, il a déserté en octobre 2003. Il a finalement réintégré son unité sous la pression de sa famille, et il a été informé qu’il obtiendrait sa décharge et qu’entretemps il serait affecté à des tâches non-combattantes. Sa décharge fut cependant annulée et peu de temps après, son unité reçut l’ordre de se déployer en Irak. Il déserta à nouveau en octobre 2004, fut arrêté et réintégré. Après cela, il fut l’objet de violences verbales et physiques de la part de ses supérieurs et des autres soldats. Il a fui au Canada en novembre 2005 et a demandé le statut de réfugié, (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2023 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit