Action Mail : Après sa libération, Hu Jia est assigné à résidence avec toute sa famille

En décembre 2007, le militant des droits humains, Hu Jia (??), a été arrêté pour "incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat". Il été jugé le 18 mars 2008 par le tribunal populaire intermédiaire n°1 de Pékin. Or, sa détention comme son procès ont été entachés de nombreuses irrégularités. Pour preuves, ses avocats n’ont disposé que trois jours pour préparer sa défense et seule sa mère a pu assister à son procès. Quant à ses amis, plusieurs d’entre eux se seraient vus interdire l’accès à la salle d’audience ou auraient été contraints de quitter Pékin durant la durée des débats. Le 18 mars 2008, il a été jugé et condamné à trois ans et demi d’emprisonnement et à la privation de ses droits politiques. Pour Amnesty International, cette peine visait avant tout à le sanctionner pour ses activités en faveur de l’environnement et des personnes atteintes du sida. Atteint d’une hépatite B avant son incarcération, Hu Jia (??) - qui n’a jamais bénéficié de soins médicaux appropriés - a vu son état de santé se détériorer en prison. Ainsi en 2010, après un examen médical sommaire des médecins ont déceler la présence d’une tumeur de 3 cm dans son abdomen. Quelques mois auparavant, ils avaient détecté des calculs biliaires, une protrusion du foie et une hypertension liée à la pathologie chronique du foie dont souffre Hu Jia (??). Le 26 juin 2011, au terme de sa peine, Hu Jia (??) a été libéré, mais il est - depuis - assigné à résidence tout comme son épouse Zeng (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit