Marathon des lettres : Demandez l’acquittement d’étudiant·e·s ayant défendu une marche des fiertés

Des étudiant·e·s célébrant pacifiquement les fiertés LGBTI+ à Ankara, en Turquie, ont été violemment dispersés par la police, puis ont été inculpés de « rassemblement illégal ». Ces personnes doivent être acquittées.

En 1996, des étudiant·e·s de l’Université technique du Moyen-Orient d’Ankara, en Turquie, ont créé un groupe destiné à veiller à ce que l’université soit un lieu sûr pour les personnes LGBTI+ et pour la défense de leurs droits. Dans un contexte d’homophobie croissante en Turquie, des étudiant·e·s de l’Université technique du Moyen-Orient ont défilé sur leur campus chaque année pour célébrer les fiertés et exiger l’égalité et la dignité pour les personnes LGBTI+. Voir aussi : N'oubliez pas la journée des droits humains: acheter des bougies pour nous soutenir « Nous devons comprendre ce que les marches des fiertés signifient pour les gens. Pendant les marches des fiertés, nous pouvons être nous-mêmes, sans entrave. C’est un sentiment important, qui a un pouvoir guérisseur. » Özgür Gür Mais en 2019, l’université a interdit la marche des fiertés sur le campus et a appelé la police face aux étudiant·e·s. Alors que les étudiant·e·s étaient assis pacifiquement sur l’herbe, la police a fait usage de gaz poivre, de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogène. Plusieurs personnes ont été blessées et de nombreuses autres ont été arrêtées. Récemment, un tribunal administratif a invalidé l’interdiction illégale de l’université. Pourtant, 18 étudiant·e·s et un universitaire font l’objet de poursuites pour « rassemblement illégal » et « non-dispersion malgré sommation ». Personne ne doit être condamné pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression et de réunion pacifique. Signez la pétition et rappelez au ministre de la Justice : – (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit