Marathon des lettres : Justice pour Zineb Redouane, morte à cause d’une grenade lacrymogène

Zineb Redouane

Zineb Redouane, 80 ans, est décédée après avoir été blessée au visage par une grenade lacrymogène que la police a tirée au moment où elle fermait sa fenêtre. Elle a été victime de l’utilisation imprudente de grenades lacrymogènes lors d’une manifestation organisée devant chez elle.

Zineb vivait à Marseille (France) et aimait la musique et les fleurs. Le 1er décembre 2018 dans la soirée, elle préparait le dîner et parlait avec sa fille au téléphone dans son appartement, situé au quatrième étage. Dans la rue, des personnes manifestaient contre les mauvaises conditions de vie à Marseille, après l’effondrement de deux immeubles d’habitation, qui avait fait huit morts. Des policiers utilisaient du gaz lacrymogène pour disperser les manifestant·e·s.

Voyant que du gaz lacrymogène entrait par sa fenêtre ouverte, Zineb est allée la fermer et a remarqué des policiers dans la rue en bas. Ce qui s’est passé ensuite est absolument effroyable. L’un des policiers a pointé un lance-grenades dans la direction Zineb et a tiré. Celle-ci a été touchée au visage par une grenade lacrymogène MP7.

Elle a été emmenée à l’hôpital, elle présentait de graves blessures au visage et saignait abondamment. Ses fractures de la mâchoire et l’effondrement de son palais la faisaient suffoquer. Elle devait être
opérée d’urgence, mais l’intervention n’a pas pu être menée à bien car Zineb a fait un arrêt cardiaque sous anesthésie. Elle en a fait plusieurs autres ensuite, avant de décéder.

Zineb a été victime de l’utilisation imprudente d’une grenade lacrymogène. Près de quatre ans plus tard, l’enquête sur sa mort est encore en cours et personne n’a été inculpé ni suspendu pour cet homicide. Sa famille attend toujours que justice soit rendue.

Passez à l’action sans attendre pour réclamer justice en faveur de Zineb et de sa famille.

Vous voulez savoir à quoi ça sert de signer des pétitions ou de commander gratuitement des kits d’écriture de lettres en faveur d’individus en danger ? Écoutez notre Podcast Epistola ci-dessous où un ancien prisonnier d’opinion iranien parle avec un militant qui a écrit pour lui !

Toutes les infos
Toutes les actions
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit