Marathon des lettes 2022 - Chow Hang Tung - Hong Kong

Avocate des droits humains et défenseure des droits du travail en Chine, Chow Hang-tung, actuellement emprisonnée, a été inculpée d’incitation à la subversion en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale du 9 septembre 2021 et risque une peine d’emprisonnement de 10 ans. Au moment de son inculpation, elle était vice-présidente de l’Alliance de Hong Kong en soutien aux mouvements patriotiques démocratiques de Chine (l’Alliance), l’organisatrice de la grande veillée annuelle de Hong Kong commémorant la répression de Tiananmen en 1989.

Chow Hang-tung, qui a fait de brillantes études dans une grande université, aurait pu choisir diverses carrières de haut vol. Au lieu de cela, elle a décidé de consacrer sa vie à protéger courageusement les droits des personnes en tant que militante et avocate spécialiste des droits humains.

Elle a été vice-présidente de Hong Kong Alliance, qui a organisé la plus grande veillée aux chandelles du monde en hommage aux victimes de la répression de Tiananmen. En 1989, des centaines, peut-être même des milliers de personnes ont été tuées dans les rues entourant la place Tiananmen, à Pékin, lorsque l’armée a ouvert le feu sur des manifestant·e·s pacifiques qui réclamaient des réformes économiques et sociales.

L’État chinois veut que l’opinion publique oublie, mais Chow s’est donné pour mission de faire vivre le souvenir des victimes.

En 2020 et 2021, les autorités de Hong Kong ont interdit la veillée, en prétextant des raisons de santé publique dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Le 4 juin 2021, sur les réseaux sociaux, Chow a encouragé des personnes à commémorer les événements en allumant des bougies. Elle a été arrêtée le jour même pour avoir « fait de la publicité en faveur d’un rassemblement non autorisé ».

Chow Hang-tung purge actuellement une peine de 22 mois d’emprisonnement pour avoir rendu un hommage pacifique aux victimes d’une terrible répression. Elle encourt aussi une autre peine de prison parce qu’elle aurait, par ses actions totalement pacifiques, porté atteinte à la sécurité nationale. Face à l’adversité, son courage transparaît. « Ce serait un mensonge de dire que je n’ai pas peur, mais je n’ai pas peur au point de ne rien faire », explique-t-elle.

Dites aux autorités de Hong Kong de libérer immédiatement l’avocate des droits humains et défenseure du droit du travail Chow Hang-tung

Toutes les infos
Toutes les actions
2023 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit