Marathon des lettres 2022 - Vahid Afkari - Iran

Vahid Afkari a été arrêté arbitrairement à la suite de sa participation pacifique à des manifestations nationales sur des questions économiques et sociales, qui ont eu lieu dans tout l’Iran en 2017-2018. À la suite de son arrestation arbitraire, Vahid a été soumis à plusieurs reprises à la torture et à d’autres mauvais traitements pour faire des déclarations à charge contre lui-même et son frère Navid Afkari. Vahid purge actuellement une peine de prison injuste et sévère de plus de trois décennies à la suite de procès manifestement inéquitables.

Vahid Afkari est issu d’une famille soudée, avec ses frères Habib et Navid.

En 2016, 2017 et 2018, Vahid, Navid et Habib ont participé pacifiquement à des manifestations dans leur ville, Chiraz, contre les inégalités et la répression politique. Le 17 septembre 2018, Vahid et Navid ont été arrêtés à leur domicile pour avoir manifesté. Habib a été arrêté trois mois plus tard.

Les autorités iraniennes ont détenu les trois frères à l’isolement, les ont torturés et les ont obligés à « avouer » des infractions qu’ils ont déclaré à maintes reprises ne pas avoir commises. Ces hommes ont été déclarés coupables de chefs d’accusation retenus contre eux pour des motifs politiques en raison de leur participation pacifique aux manifestations, ce qui constitue une immense erreur judiciaire. Vahid et Navid ont aussi été déclarés coupables à la suite d’une accusation sans fondement liée à l’homicide d’un agent des forces de sécurité. Les autorités ont injustement condamné Navid à mort et Habid et Vahid à des dizaines d’années de réclusion et 74 coups de fouet chacun.

Les trois frères ont été placés à l’isolement en septembre 2020. Le 12 septembre 2020, Navid a été exécuté en secret, sans avertissement. Sa famille et ses avocats n’avaient pas non plus été prévenus. Son exécution a soulevé un tollé en Iran et dans le monde entier et a entraîné l’intensification de la campagne en faveur de Vahid et Habib. Ce dernier a été libéré de prison en mars 2022, après avoir passé 550 jours à l’isolement.

Les autorités maintiennent Vahid à l’isolement depuis septembre 2020, le coupant totalement des autres prisonniers. Ce traitement cruel lui est infligé pour le punir de ne pas se plier à la volonté des autorités, qui réclament qu’il se prononce publiquement contre les personnes qui, en Iran et dans le reste du monde, demandent justice pour sa famille.

Demandez aux autorités iraniennes de libérer Vahid Afkari sans délai, signez la pétition

Toutes les infos
Toutes les actions
2023 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit