« Caoutchouc rouge - rouge coltan » - avant-première à Mons Un film d’animation de Jean-Pierre Griez

Hainaut

Le groupe Amnesty de Mons vous invite à la projection, en avant-première, du film d’animation de Jean-Pierre Griez : « Caoutchouc rouge - rouge coltan ».

La projection sera suivie d’un débat sur le thème « RDC, la décolonisation inachevée », en présence du réalisateur et de Kalvin Soiresse Njall.

RDV à 19h le 5 décembre, au Plaza-Art à Mons.

Projection cinématographique d’un film d’animation suivi d’un débat avec Jean-Pierre Griez, réalisateur et Kalvin Soiresse Njall, collectif Mémoire coloniale et Lutte contre les discriminations

Abo Ikoyo est une jeune Belgo-Congolaise de 17 ans. Elle n’a jamais connu son père, disparu à l’Est de la RDC à l’aube des années 2000.

Alors, quand la prof propose un parcours sur les traces du passé colonial, elle replonge dans l’histoire méconnue de sa famille : la résistance acharnée d’un aïeul et d’un peuple contre les horreurs de l’époque léopoldienne, l’apartheid et le racisme du colonialisme ordinaire, le pillage des ressources, un arrière grand-père chauffeur personnel de Patrice Lumumba, une guerre dévastatrice pour le coltan et autres minerais du sang.

Abo sait désormais d’où vient sa rage, son père n’est pas mort pour rien : elle entend le cri du chef Kouba qui lui demande de “raconter au monde entier“ ce qui s’est passé là-bas. Elle ne se taira plus.

Animation – 33 minutes

La projection sera suivie d’un debat sur le theme : RDC, LA DÉCOLONISATION INACHEVÉE

En présence de
JEAN-PIERRE GRIEZ réalisateur du film
KALVIN SOIRESSE NJALL Collectif Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations

Une soirée organisée par le PLAZA-ART en partenariat avec le Village du Monde et avec le soutien d’Amnesty International.

Infos : info@levillagedumonde.org

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.