Midi des droits humains - Conférence

Lutter contre l’esclavage en Mauritanie en 2015

En Mauritanie, ou l’esclavage n’a officiellement été aboli qu’en 1981 (et criminalisé en 2007) ce fléau reste bien présent. Il s’agit d’un des pays au monde ou "la prévalence de l’esclavage" – c’est-à-dire la proportion de la population maintenue en esclavage – est la plus élevée au monde.

Principales victimes, l’ethnie des "Harratines", qui font partie des populations "maures noires" et représentent près de 40% de la population. Cet esclavage séculaire prend de multiples formes : famille Harratine allouée de génération en génération à une famille maure, travail forcé non rémunéré, viols et exploitation sexuelle, séparation des familles, etc.

Pour lutter contre l’esclavage, Biram Dah Abeid et Hamady Lehbouss ont fondé en 2008, l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA-Mauritanie). Candidat à la présidence de la République en 2014, Biram Dah Abeid est arrêté en novembre 2014 avec neuf autres membres de l’IRA, après avoir pris part à une caravane contre l’esclavage dans le sud du pays.

En décembre 2014, le Parlement européen vote une résolution sommant le gouvernement mauritanien de libérer Biram Dah Abeid et ses codétenus et Amnesty International publie un communiqué soulignant que "la répression croissante contre les militants anti-esclavagistes n’a pas de fondement légal et témoigne de l’absence de respect du gouvernement envers les droits humains".

Pourtant, Biram Dah Abeid continue de croupir en prison et sa santé se dégrade.

Aujourd’hui, à l’occasion du 1er anniversaire de l’emprisonnement de ces militants, Amnesty International lance une campagne internationale demandant la libération des militants anti-esclavagistes condamnés à Aleg en Mauritanie en janvier 2015. Dans ce cadre, le 12 novembre prochain, les Midis des Droits humains accueilleront au siège d’AIBF Hamady Lehbouss, co-fondateur de l’IRA-Mauritanie.

Venez nombreux écouter son témoignage

Quand ? Le 12 novembre de 12h30 à 14h
Où ? À la rue Berckmans 9 à 1060 Bruxelles
Entrée libre, mais le nombre de places étant limité, l’inscription est obligatoire. Par email via mddh@amnestyinternational.be avec vos coordonnées (nom + numéro de téléphone) ou par téléphone au 02 538 81 77

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse