Midi des droits humains : Les femmes dans les conflits en Syrie et en Palestine

Les populations civiles, et particulièrement les femmes et les enfants, sont les premières victimes involontaires et innocentes des conflits armés. Les femmes sont prises pour cible par les combattants. Si l’usage du viol comme arme de guerre est l’expression la plus brutale de ces violences spécifiques, il existe de nombreuses formes de violences tant physiques que psychologiques, ou encore économiques, qui touchent plus durement les femmes et les fillettes. Par ailleurs, ces violences ne se limitent par au terrain du conflit : les femmes subissent également des violences lors des déplacements et au sein même des camps de réfugiés.

Pourtant, les femmes ne jouent souvent qu’un rôle secondaire ou accessoire dans les processus de paix et de reconstruction. Leurs besoins et la spécificité de leur situation sont rarement pris en compte lors des négociations et des prises de décisions. Des associations mènent un combat quotidien pour que la voix des femmes soit entendue et pour faire comprendre à l’opinion publique et aux autorités que la paix ne se fera pas sans elle.

Le 1er décembre 2015, dans le cadre des Midis des droits humains et à l’occasion des 16 jours d’activisme contre les violences de genre, nous avons la chance de recevoir la Palestinienne Lamia Jebreen et la Syrienne Sabah Alhallak. Toutes deux défenseures des droits des femmes, elles viendront nous parler de la situation et du rôle des femmes en Palestine et en Syrie, deux pays ravagés par de longs conflits. Elles aborderont également la question du harcèlement et de l’exploitation subis par les femmes réfugiées au Liban, où elles n’ont aucun accès à la justice.

Nous avons la chance d’accueillir ces deux militantes grâce à une collaboration avec le Réseau Euro-méditerrannéen des droits de l’Homme (REMDH).

Quand ? Le mardi 1er décembre de 12h30 à 14h.

 ? Au Secrétariat national d’Amnesty International Belgique francophone, rue Berckmans 9 à 1060 Bruxelles.
Entrée libre, mais inscription obligatoire par email à mddh(at)amnestyinternational(point)be ou par téléphone au 02 538 81 77 au plus tard le 30 novembre 2015.

Sandwiches et boissons seront offerts aux participants.

Présentation des intervenantes :

Lamia Jebreen, Women Center for Legal Aid and Counselling (WCLAC) :

Lamia Jebreen est une activiste palestinienne experte dans les droits des femmes. Elle est une formatrice certifiée en gender mainstreaming et dans le droit des femmes en vertu du droit humanitaire international. Elle possède une longue expérience dans la formation des acteurs et activistes des droits humains au niveau local, régional et international dans les domaines de la Résolution 1325 de l’ONU sur les femmes, la paix et la sécurité (http://www.un.org/womenwatch/osagi/wps/), du CEDAW (Convention pour l’élimination de toutes formes de discrimination envers les femmes) et des violences sexuelles dans les régions en conflits. Madame Jebreen a pris part aux conférences concernant la Résolution 1325 et sur les mécanismes de responsabilité sous occupation. Elle est également active dans la mise en œuvre nationale de la Résolution 1325 et est impliquée dans le rôle des femmes au sein du conflit israélo-palestinien. Elle a également fait partie du comité chargé de la rédaction du rapport parallèle pour le CEDAW, du Secrétariat pour la Coalition nationale palestinienne sur la Résolution 1325 ainsi que de la Commission nationale palestinienne sur la Violence envers les femmes, en charge d’établir un plan stratégique pour combattre ces violences. En tant que responsable des programmes de WCLAC, Mme Jebreen est chargée de surveiller et documenter les violences sexuelles envers les femmes ainsi que de suivre les dossiers de féminicides, violences domestiques et la situation des femmes en temps de conflit.

Sabah Alhallak, Syrian Women’s League :

Sabah Alhallak est une chercheuse et activiste, spécialiste du CEDAW et militante du droit des femmes et de l’égalité des droits pour les femmes et les citoyens. Elle est une formatrice certifiée dans le domaine du genre et a participé à de nombreux ateliers de formation à travers le monde arabe. Sabah Alhallak est actuellement membre de la Ligue des femmes syriennes et est active dans les processus nationaux et internationaux liés à la représentation des femmes dans la construction de la paix et dans la transition pour une nouvelle Syrie démocratique. Mme Alhallak a pris part à de nombreuses conférences sur la situation des femmes syriennes dans le conflit armé et est intervenue au Conseil de Sécurité de l’ONU, ainsi qu’à l’Union européenne. Elle est également une des membres fondatrices de l’Initiative des femmes syriennes pour la paix et la démocratie, qui est soutenue par ONU Femmes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.