Théâtre-débat : "Gunfactory" sur le commerce des armes

La cie Point Zéro a infiltré les interdits pour tenter de cerner la complexité d’enjeux contradictoires, et la place de l’Arme aujourd’hui dans notre société.

SYNOPSIS

Le commerce des armes, c’est l’avenir !

La Belgique, un des plus petits pays du monde, possède une des plus grandes fabriques d’armes légères au monde, la FN d’Herstal. Et ces armes belges finissent souvent dans les mains de criminels de guerre un peu partout sur la planète. Est-ce la vocation d’un gouvernement d’une démocratie européenne d’être à 100 % propriétaire d’une fabrique d’armes ? Ne devons-nous pas nous interroger sur le lien entre l’afflux massif de réfugiés provenant des pays en guerre du Moyen Orient et le fait que nous sommes le leader d’exportation d’armes légère dans cette région du Monde ?

Un théâtre d’investigation qui part très concrètement de pièces à convictions : des dossiers, de nombreux rapports Amnesty, des livres qui s’empilent, des interviews, des images volées de reportages, des sons. Gunfactory est une bombe à retardement. Le compte à rebours a commencé..

INFOS PRATIQUES

Quoi : La pièce "Gunfactory" suivie d’une rencontre avec Amnesty International et Handicap International
Quand : jeudi 2 novembre à 20h30
 : Wolubilis, Cours Paul-Henri Spaak 1, 1 200 Woluwe-Saint-Lambert
Réservations : par téléphone au 02 761 60 30 ou en ligne ici

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse