Amnesty International est un mouvement mondial de personnes qui luttent pour les droits humains. Il intervient au nom des victimes de violations de ces droits, en se basant sur une recherche impartiale et sur le droit international. L’organisation est indépendante de tout gouvernement, idéologie politique, intérêt économique ou religion.

Amnesty ne vient pas de nulle part, nous avons une histoire, un parcours fait de combats, d’espoirs, de victoires. Découvrez comment notre mouvement est né, comment il s’est construit, renforcé, grâce à ses militant-es, à vous, et autour de valeurs communes, fortes.

La naissance d’Amnesty et son évolution

Comment d’une personne scandalisée par l’arrestation de deux étudiants portugais ayant porté un toast à la liberté en sommes-nous arrivé à une organisation de rayonnement mondial composée de 7 millions de membres ?

Pour en savoir plus : l’histoire d’Amnesty

JPEG - 86.9 ko

Que serait Amnesty sans ses valeurs ? Comment menons-nous nos combats ?

Nous enquêtons et révélons les faits lorsque des atteintes aux droits humains ont lieu, où qu’elles se produisent.
Nous faisons pression sur les gouvernements et d’autres groupes exerçant un pouvoir, comme les entreprises. Nous veillons à ce qu’ils respectent leurs promesses et le droit international.
En relatant les histoires des personnes avec lesquelles nous travaillons, nous mobilisons des millions de sympathisant-es dans le monde entier. Ensemble, nous faisons campagne pour le changement et défendons les militant-es sur le terrain.

En savoir plus

Qui nous finance ? Que faisons-nous de votre argent ?

La très grande majorité de nos revenus provient des dons versés par nos sympathisant•es et par les cotisations de nos membres.
Ces dons de particuliers permettent à Amnesty International de rester totalement indépendante vis-à-vis de tous les gouvernements et intérêts économiques et de toute idéologie politique et religion.
Pour mener notre travail de recherche sur les droits humains, nous ne sollicitons ni n’acceptons aucun fonds provenant de gouvernements ou de partis politiques, et nous n’acceptons de soutien que de la part d’entreprises triées sur le volet.
Grâce à notre collecte de fonds basée sur des principes éthiques et aux dons des particuliers, nous pouvons continuer de promouvoir et défendre fermement les droits humains.

Pour en savoir plus sur l’ensemble de nos bilans financiers et budgets annuels

JPEG - 205.9 ko
JPEG - 217.5 ko

AMNESTY INTERNATIONAL AUJOURD’HUI

Après plus de 50 années de succès historiques, Amnesty s’est transformée en profondeur afin de s’adapter aux mutations spectaculaires de notre monde.

Alors que nous étions principalement basés à Londres, nous avons ouvert des bureaux régionaux dans des villes d’Afrique, d’Asie-Pacifique, d’Europe centrale et orientale, d’Amérique latine et du Moyen-Orient. Ces bureaux sont des plateformes essentielles à nos investigations, campagnes et communications. Ils viennent renforcer le travail des Sections, qui opèrent déjà au niveau national dans plus de 70 pays, nous permettent de réagir rapidement aux événements qui se produisent partout dans le monde, et augmentent nos forces de défense de la liberté et de la justice.

Pour rester à la pointe de cette lutte, nous développons également des outils basés sur les technologies les plus récentes. Ainsi, nous avons créé le « Panic Button », une application pour téléphones mobiles destinée aux militants risquant d’être arrêtés ou incarcérés. Nous avons aussi mis en place des équipes de « décodeurs » parmi nos sympathisant-es qui nous aident, via des plateformes collaboratives, à mettre au jour des actes graves de violations des droits humains.

Comment Amnesty s’organise au niveau mondial ?

Au-delà des sections nationales comme Amnesty Belgique, comment s’organise notre mouvement dans les pays où il n’y pas de sections ? Et comment les décisions importantes au niveau du mouvement se prennent ? Qui décide ? Amnesty International dans le monde n’aura plus aucun secret pour vous.

En savoir plus

JPEG - 141.9 ko

Un mouvement mondial mais un ancrage national ! Découvrez notre section belge francophone

Il y a plus de 50 sections nationales d’Amnesty à travers le monde. La section belge francophone compte près de 40 000 membres et donateurs·trices, 80 000 sympathisants et 60 groupes locaux répartis en Wallonie et à Bruxelles. La section a son secrétariat national à Bruxelles, et emploie une trentaine de permanent·e·s payé·e·s, ainsi qu’un grand nombre de bénévoles.

En savoir plus

Agnès Callamard ? C’est notre secrétaire générale. Une défenseuse des droits humains déterminée

Agnès Callamard a d’ores et déjà pu montrer ses intérêts pour les droits humains et la liberté d’expression lors de son parcours professionnel.
Avocate de la liberté d’expression, féministe et militante contre le racisme, elle repousse les frontières des droits grâce à ses recherches et à ses actions de sensibilisation.
Elle a notamment dirigé des enquêtes tel que celle sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018 grâce à son dernier post en tant que rapporteuse spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires.
Sa détermination de dire la vérité au pouvoir n’a cependant pas toujours été sans risque, elle a fait l’objet de plusieurs intimidations et de menaces personnelle de la part de gouvernements qui ont la réputation de réduire au silences les militant·e·s des droits humains.
Elle est aujourd’hui une figure marquante du monde des droits humains. Elle a été nominée l’ONU, mais elle a également été directrice du programme mondial pour la liberté d’expression à l’université Columbia de New York.

En savoir plus sur Agnès Callamard

JPEG - 1.8 Mo

Les FAKES NEWS pullulent sur internet. Nous n’y échappons pas... Nous les avons rassemblées et nous y avons répondu.

Découvrez notre foire aux questions
}) }) })

Amnesty en chiffres

7 Millions
de membres
7 500
groupes locaux à travers le monde
60
c’est le nombre de groupes locaux bénévoles d’Amnesty International en Belgique francophone

À quoi servent vos signatures ? Quel impact ont nos manifestations ? On vous répond !

Il est légitime de se demander à quoi peut bien servir une signature, votre signature face aux atrocités commises par un gouvernement, un groupe armé, des militaires, etc.

À Amnesty nous travaillons tous les jours pour rendre public, mettre au jour, sortir de l’obscurité un prisonnier d’opinion, un groupe de personnes en danger, un défenseur des droits humains, un-e lanceur-e d’alertes, des réfugiés.

Nous le faisons grâce au travail de nos chercheur-es qui mènent une enquête, laquelle produit un rapport : les preuves d’un massacre, d’une injuste sont appuyées, poussées par vos signatures, votre mobilisation. Et croyez-nous, les autorités que nous rencontrons n’aiment pas voir qu’autant de personnes (pour chaque pétition que nous lançons en Belgique francophone nous récoltons près de 15 000 signatures) posent un regard accusateur sur leurs agissements...

En savoir plus

Rejoignez notre réseau d’activistes

« C’est incroyable de pouvoir établir un lien avec les membres d’Amnesty qui ont joué un rôle si important et décisif en facilitant cela, mais aussi en exerçant la pression qui a mené à ma libération » (Shahidul Alam, photographe et défenseur des droits sociaux au Bangladesh, 2018)

Convaincu-e par nos valeurs ? Nos combats ?Rejoignez-nous !

Devenez membre

Un problème ? Des remarques ? Besoin de nous contacter ?

Écrivez-nous

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit