2 747 peines de mort commuées

En réaction à la décision prise par le président kenyan Uhuru Kenyatta dans l’après-midi du 24 octobre de commuer toutes les condamnations à mort en peines de détention à perpétuité, Muthoni Wanyeki, directrice régionale pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands lacs à Amnesty International, a déclaré :

« La décision de commuer les condamnations à mort rapproche le Kenya de la communauté grandissante des nations qui ont aboli cette forme de châtiment cruelle et inhumaine. La peine capitale doit maintenant être abolie pour la postérité. »

En vertu de la décision du président, 2 747 prisonniers actuellement condamnés à mort au Kenya purgeront des peines de détention à perpétuité.

Toutes les infos
Toutes les actions

Il y a trop de plastique dans la mer

Journée mondiale des réfugiés : les politiques européennes et belges ne laissent que peu de choix aux personnes qui fuient les persécutions dans leur pays. Signez notre pétition !