ALL RIGHTS ! Let’s talk about the future of humanity !

Téléchargez le programme !

PDF - 7.5 Mo

LES THÈMES

L’HUMANITÉ 3.0
Les évolutions ultra rapides de l’intelligence artificielle, de l’internet, de la robotique, de la médecine, de la génétique mènent l’humanité à un tournant décisif de sa longue histoire. Notre vie, celle des générations futures, le fonctionnement de nos sociétés en seront fortement influencés. Pour atténuer les menaces sur les droits humains et saisir les opportunités de ces nouveaux développements, informons-nous, parlons-en, sortons la tête du sable !

Nous parlerons d’humains hybrides ou augmentés, du rapport entre corps et technologie, de ce que nous pourrions être dans un avenir étonnamment proche. Mais, nous examinerons aussi les dangers potentiels liés au Big Data, au pouvoir des Gafa (Google, Amazone, Facebook, Apple) et à l’utilisation, par les États, des technologies permettant la surveillance de masse.

LES MIGRATIONS HUMAINES
Les migrations sont un mouvement de fond de l’Histoire de l’Humanité. Les murs élevés par différents États sont dérisoires au regard de la puissance des raisons qui poussent des êtres humains à quitter le lieu qui les a vu naître.

Nous verrons comment, dans ce contexte, les droits humains peuvent inspirer l’avenir des frontières, éclairer les responsabilités et accompagner la gestion des flux migratoires pour un meilleur respect universel des droits humains.

POUR UNE JUSTICE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE
« Les hommes naissent libres et égaux en dignité et en droits ». L’égalité a-t-elle encore sa place dans la Déclaration universelle des droits de l’homme ? Les droits humains les plus souvent mis en avant touchent en effet à la liberté (d’opinion, d’expression, d’association, etc.) à la sécurité et à l’accès à un niveau de vie digne (alimentation, enseignement, santé, etc.). Pourtant, les inégalités se creusent et heurtent une certaine conception de la justice.

Nous examinerons dans quelle mesure l’égalité est vraiment un droit humain et explorerons les circonstances où, plutôt que d’être un frein à la prospérité, elles lui permettent au contraire d’émerger.

AU-DELÀ DES DIFFÉRENCES
La globalisation du monde, et l’uniformisation culturelle qu’elle semble véhiculer produit, par retour de balancier, un renforcement de certains communautarismes. Comment appréhender ces dynamiques ? Comment faire en sorte que les droits humains guident la gestion de la polarisation des discours et des conflits d’intérêts entre ces tendances.

Nous interrogerons la capacité des droits humains à s’implanter durablement comme socle commun à toute l’Humanité.

POWER TO PEOPLE !
Le respect des droits humains est une attention et un combat permanents, notamment parce que leurs contours changent dans un monde en perpétuelle mutation. Leur défense doit évoluer, basée sur une appropriation aussi large que possible par la population.

Nous explorerons les nouvelles formes de participation et de changement issus de mouvements civils et d’une nouvelle génération d’activisme qui conjuguent les niveaux local et global dans une démarche démocratique respectueuse de l’engagement de chacun·e.

NOTRE MONDE
L’environnement dans lequel ils vivent détermine directement l’accès des êtres humains à certains droits fondamentaux. Anticiper l’évolution de cet environnement est donc un enjeu crucial pour le respect des droits humains. Ceux-ci doivent aussi inspirer les mesures prises pour corriger cette évolution.

Nous y discuterons les principaux enjeux liés aux changements climatiques et à l’urbanisation croissante de toutes les populations du globe.

LES INTERVENANTS

OLIVIER DE SCHUTTER
Olivier De Schutter, est professeur de droit international à l’UCL. Rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation du Conseil des droits de l’homme à l’ONU entre 2008 et 2014, il est, depuis 2015, membre du Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU. Il prendra part à la session Pour une justice économique et sociale.

ISABELLE DURANT
Isabelle Durant a été sénatrice, vice-première ministre du gouvernement fédéral belge et vice-présidente du Parlement européen. Elle est aujourd’hui secrétaire générale adjointe de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Elle prendra part à la session de clôture de ALL RIGHTS !.

DONATELLA ROVERA
Chercheuse à Amnesty International depuis 20 ans, elle a travaillé dans les situations de conflit : en Algérie, dans les territoires palestiniens, au Sud-Soudan, au Sud-Liban, en Côte d’Ivoire, en Libye et plus récemment en Syrie, en Somalie, en Centrafrique et au Sud-Soudan. Elle proposera quelques clés de compréhension de la situation au Moyen-Orient lors de la session Les migrations humaines.

JEAN-PASCAL VAN YPERSELE
Vice-président du Giec de 2008 à 2015, Professeur à l’UCL, Président du Groupe de travail Énergie et Climat du Conseil fédéral du développement durable, co-auteur du Rapport des Nations unies sur le Développement durable qui sera publié en 2019, Jean-Pascal van Ypersele est aussi l’auteur, avec Thierry Libaert et Philippe Lamotte, de "Une vie au coeur des turbulences climatiques" (éd. De Boeck). Vous pouvez le retrouver sur Twitter : @JPvanYpersele. Il prendra part à la session Notre monde.

ISABELLE FERRERAS
Isabelle Ferreras est chercheuse qualifiée FNRS, professeure de sociologie à l’UCL. Diplômée du MIT, elle est Senior Research Associate à Harvard et membre de l’Académie royale des Sciences, des lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Elle prendra part à la session Pour une justice économique et sociale.

CHRISTOPHE DERENNE
Christophe Derenne est économiste, mais surtout rassembleur des énergies. Il. Conçu et coordonné les Agoras et Assises de l’enseignement, les États généraux de l’écologie politique. Il a fondé Etopia dont il est actuellement le directeur.Il prendra part à la session Power to people !

FRANÇOIS GEMENNE
Diplômé de l’UCL et de la London School of Economics et docteur en Sciences politiques de Sciences Po Paris et de l’ULg, François Gemenne est spécialiste de la géopolitique environnementale et des dynamiques migratoires. Il est professeur à l’ULg où il dirige l’Observatoire Hugo.Il prendra part à la session Notre monde.

MARCO MARTINIELLO
Marco Martiniello docteur en Sciences politiques et sociales de l’Institut Universitaire Européen (Florence). Il est directeur de recherches au Fonds National de la Recherche Scientifique (FRS-FNRS) et il dirige le Centre d’Etudes de l’Ethnicité et des Migrations (CEDEM-ULiège), dont il est cofondateur. Il est aussi le Vice-Doyen à la Recherche de la Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Liège. Il prendra part à la session Au-delà des différences.

AURINE CREMIEU
Membre d’Amnesty International, journaliste et documentariste vivant à Paris, Aurine Crémieu réalise de documentaires sur des sujets allant de la géopolitique à l’écologie, en passant par des thématiques historiques, le droit des femmes ou la procréation de demain. Ses derniers documentaires portent sur la résistance à l’esclavage aux Antilles françaises et la photographie de guerre. Elle prendra part, avec Nathalie Grandjean et Geert Hoste, à la session La fin de l’humanité ?

ALTAY MANÇO
Docteur en psychologie, Altay Manço est directeur scientifique de l’Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM) et dirige la collection "Compétences interculturelles" des éditions de L’Harmattan. II prendra part à la session Au-delà des différences.

CORINNE TORREKENS
Corinne Torrekens est docteure en sciences politiques et sociales de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Chargée de recherches au FNRS et chercheuse au METICES (ULB), ses travaux portent sur l’inscription de l’islam dans la société belge. Elle prendra part à la session Au-delà des différences.

EDGAR SZOC
Chroniqueur à la RTBF, rédacteur adjoint à la revue Politique, professeur à la Haute école Paul-Henri Spaak et secrétaire général de BePax, Edgar Szoc est l’auteur de « Inspirez, conspirez : le complotisme au XXIè siècle ». Il animera une session 20 minutes avec... et modérera la session Pour une justice économique et sociale.

NATHALIE GRANDJEAN
Nathalie Grandjean est chercheuse senior en Science and Technology Studies et assistante en sociologie du numérique à l’UNamur. Docteure en philosophie, elle est aussi administratrice de Sophia, le réseau belge des études de genre. Elle a co-écrit l’ouvrage “Corps et technologie : penser l’hybridité”. Elle prendra part, avec Aurine Crémieu, à la session La fin de l’humanité ?

ALEXIS FITZJEAN O COBHTHAIGH
Avocat au Barreau de Paris, chargé d’enseignement à l’Université Paris II Panthéon-Assas, Alexis Fitzjean O Cobhthaigh est aussi membre de la Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet fondée en 2008. Il prendra part à la session Big Data, et moi.

ADRIANA COSTA SANTOS
Elle a mis 40 000 personnes, pas forcément investies à la base, en mouvement pour respecter la dignité des migrants. Adriana Costa Santos A un regard tant sur l’engagement que sur l’accueil des migrants en Europe. Elle présentera une des sessions 20 minutes avec....

GAËL TURINE
Le photographe belge Gaël Turine nous offre un avant-goût exclusif du projet photographique Unrest, de l’agence MAPS, dont il est membre fondateur. Approche passionnante sur l’état d’incertitude et de renouveau qui anime le monde, ce projet nous mène du Kashmir au Pérou, des USA aux Philippines en passant par la Belgique. Rencontrez Gaël Turine lors d’une session 20 minutes avec.... Plus d’infos sur l’exposition Unrest ici.

ALAIN GERLACHE
Alain Gerlache est journaliste à la RTBF. Il a lancé interMédias en 2008 le premier projet multiplateforme de la RTBF consacré à l’évolution des médias et à la révolution numérique. Il assure quotidiennement la chronique médiaTIC sur la radio et tient le blogue Au commencement était le web. Il modérera la session Big data, et moi

KATLEEN GABRIELS
Katleen Gabriels est philosophe et mène des recherches sur les relations entre éthique et technologies. Elle interviendra lors de la session Big data, et moi

PAUL DE HERT
Paul De Hert est un expert international des droits humains et professeur à la VUB. Il interviendra à deux reprises : lors de la session Big data, et moi et pour une Analyse critique de « Sapiens », le livre best seller dans lequel Yuval Noah Harari affirme que les idéologies comme les droits humains ne sont en fait rien de plus que des religions et des mythes.

NADIA FADIL
Nadia Fadil est chercheuse au Centre pour l’interculturalisme, les migrations et les minorités et est maître de conférences à la KUL, où elle enseigne la religion et l’ethnicité. Elle est une voix forte dans le débat sur la migration et la radicalisation.

ROLAND DUCHÂTELET
L’entrepreneur visionnaire Roland Duchâtelet se prononce bec et ongles en faveur du revenu universel, préconise l’économie de quartier et défend l’égalité des chances. Il interviendra lors de la session Pour une justice économique et sociale.

QUINSY GARION
Quinsy Gario est un artiste réputé originaire des Antilles néerlandaises. Il a une formation universitaire en études de genre et études postcoloniales. Il défend les droits humains et combat le racisme depuis Pays-Bas. Il prendra part à la session Power to the people.

GEERT HOSTE
Le comédien Geert Hoste met beaucoup d’esprit au service d’Amnesty International depuis de nombreuses années. Il se bat pour le droit à la liberté d’expression et la création d’un Institut belge des droits de l’homme. Il prendra part à la session La fin de l’humanité ?.

Les organisateurs expriment toute leur gratitude à l’égard des intervenants dont la présence permet d’envisager un événement très stimulant.
Les libertés de pensée et d’expression sont deux de nos chevaux de bataille. De plus, nous favorisons le débat. Les intervenants prendront la parole en toute liberté ; ce qu’il diront ne reflètera pas forcément les positions officielles d’Amnesty International.

AU PROGRAMME

PROJECTION DU FILM “EL COLOR DEL CAMALEON” En présence du réalisateur Andrés Lübbert
Sous le régime de Pinochet, Jorge Lübbert a fui du Chili, laissant derrière lui et dans l’oubli la période la plus sombre et la plus effrayante de sa vie. Des années plus tard, son fils Andrés a besoin de savoir qui est son père et réalise un film unique et troublant qui les mènera, ensemble, dans un voyage à travers l’enfer du passé. Langue - espagnol. Sous-titres : FR-NDLS

TRUELLE DESTIN Théâtre pour tous (dès 7 ans)
Une sueur d’espoir ! Ciccio aux mains noires retrouve Victor aux mains blanches. Deux solitudes, que même la langue sépare. Pourtant on a parfois besoin d’autre chose que du produit de ses propres mains, non ? Sur l’île en chantier, voici un Robinson qui attend son Vendredi pour finir la semaine et souffler un peu… Une histoire simple et belle, un éclat de rire qui traverse une mer de larmes. Avec François Berardino et Olivier Luppens.. La pièce sera suivie par une discussion avec les acteurs.

POUR LES ENFANTS

De 9 h 30 à 13 h 00 et de 14 h 30 à 19 h 00, nos animateurs encadrent les enfants de 4 à 12 ans. Au programme : des jeux, des animations sur les droits humains, du théâtre, du Street art, des ateliers d’expression corporelle...

ATELIER D’EXPRESSION CORPORELLE SUR LES DROITS HUMAINS ouvert aux 5 -12 ans
Lors de cet atelier proposé par l’organisation « World Children Unity Dance », les principaux droits des enfants seront exprimés à travers des positions de yoga, de la danse et des jeux.

JEUX ET ANIMATIONS SUR LES DROITS HUMAINS Ouvert aux 6 -12 ans
Rien de tel que d’apprendre à mieux connaître les droits humains et d’en débattre en s’amusant ! Des animateurs d’Amnesty International animeront des petits jeux et des courtes activités ludiques et interactives sur les droits humains et les défenseurs des droits humains.

ATELIER DE STREET ART SUR LES DROITS HUMAINS Ouvert aux 6 -14 ans
Et si on parlait des droits humains à travers la peinture et le street art ? Lors de cet atelier, le peintre Samuel Idmtal proposera aux participants de réaliser une toile participative sur les droits humains. Après un temps de performance et d’explication du travail de pochoiriste, les jeunes seront invités par petits groupes à ajouter leur touche à la toile

LES VRAIS MAJORS
Ils sont habillés en soldats napoléoniens, portent la moustache et sont investis d’une mission : donner de la beauté ! À toutes les personnes qu’ils croisent, en quantité et sous toutes ses formes... Vous les croiserez immanquablement, ici et là (surtout là).

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition