Amnesty International et le fonds de Leonard Cohen pour la réconciliation, la tolérance et la paix

Document public

ÉFAI
17 août 2009

Des représentants de Leonard Cohen ont pris contact avec la section américaine d’Amnesty International pour lui demander des conseils sur la création d’un fonds (Fund for Reconciliation, Tolerance and Peace) pour collecter les recettes d’un concert du chanteur devant avoir lieu à Tel Aviv et les redistribuer au forum Bereaved Parents for Peace and Reconciliation et à d’autres organisations non gouvernementales israéliennes et palestiniennes.

La section des États-Unis était heureuse de faire ce qui était en son pouvoir pour contribuer à ce projet. Compte tenu des règles de travail différentes que suivent Amnesty International et le fonds, les deux entités sont convenues que la section américaine se retirait du projet et ne serait pas impliquée de manière active dans le Fund for Reconciliation, Tolerance and Peace. La section américaine d’Amnesty International ne fera pas partie de ce fonds et ne bénéficiera d’aucune des retombées financières du concert de Tel Aviv.

La section d’Amnesty International aux États-Unis apprécie le fait que Leonard Cohen se soit engagé à mettre son talent au profit de ceux qui œuvrent pour les droits humains et elle espère que le vœu du chanteur se réalisera.

Amnesty International n’a jamais pris position au sujet d’un boycott, où que ce soit dans le monde. La participation de la section américaine d’Amnesty International aux discussions sur ce projet se fondait sur la conviction qu’un tel fonds pourrait bénéficier aux initiatives israéliennes et palestiniennes en faveur des droits humains.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.