Amnesty se joint à l’action « Ghouta : STOP the bombing » à Bruxelles

Ce mercredi 28 février, des militants d’Amnesty International se joindront au rassemblement qui se tiendra devant la Représentation Permanente de la Russie auprès de l’UE demandant la fin des bombardements touchant les civils et l’accès inconditionnel à l’aide humanitaire dans la Ghouta orientale.

« L’État syrien, avec l’appui de la Russie, cible intentionnellement sa propre population en Ghouta orientale. Des hommes, des femmes et des enfants sont quotidiennement victimes d’attaques délibérées qui constituent des crimes de guerre », explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

« Dans une situation aussi dramatique, ni résolution du Conseil de sécurité ni un cessez-le-feu ne devraient être nécessaires pour que ces personnes puissent bénéficier d’une aide vitale et d’une protection contre des bombardements intentionnels. Ce sont des exigences du droit international humanitaire. »

Amnesty International appelle les gouvernements syrien et russe à cesser de bombarder délibérément les civils en Ghouta orientale et à permettre l’acheminement immédiat et sans entrave de l’aide humanitaire. L’organisation demande également aux groupes armés en Ghouta orientale de mettre fin aux bombardements menés sans discrimination contre Damas.

Une pétition ayant déjà récolté plus de 15 000 signatures en Belgique francophone est disponible sur le site de l’organisation.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition