Autorité palestinienne. Craintes pour la sécurité de journalistes enlevés

Déclaration publique

Index AI : MDE 21/008/2006 (Public)
Bulletin n° : 219
ÉFAI
22 août 2006

Autorité palestinienne. Craintes pour la sécurité de journalistes enlevés

Amnesty International demande la libération immédiate du journaliste Steve Centanni et du caméraman Olaf Wiig, qui ont été enlevés par des Palestiniens armés le 14 août dans la Bande de Gaza.

Les hommes armés qui ont enlevé le journaliste et le caméraman doivent les libérer immédiatement, et l’Autorité palestinienne doit faire tout ce qui en son pouvoir pour obtenir cette libération et déférer à la justice les responsables de ces agissements et des dizaines d’enlèvements qui ont déjà eu lieu.

Steve Centanni, reporter américain âgé de soixante ans, et Olaf Wiig, caméraman néo-zélandais âgé de trente-six ans, ont été capturés par des Palestiniens armés alors qu’ils roulaient près du siège des services de sécurité palestiniens à Gaza.

Il s’agit des dernières victimes en date d’un enlèvement aux mains de Palestiniens armés dans la Bande de Gaza mais, contrairement à ce qui s’est passé dans la plupart des cas précédents, aucun groupe à ce jour n’a, à la connaissance d’Amnesty International, revendiqué la responsabilité de cet acte. La grande majorité des étrangers enlevés au cours des deux dernières années ont été libérés sains et saufs dans les heures, ou dans certains cas les jours, qui ont suivi.

Le fait que l’on soit toujours sans nouvelles de ces deux hommes une semaine après leur enlèvement et qu’aucun groupe n’ait annoncé les détenir suscite des inquiétudes en ce qui concerne leur sécurité.

L’organisation a demandé à l’Autorité palestinienne de prendre de toute urgence des mesures concrètes pour mettre fin à la pratique récurrente des enlèvements dans la Bande de Gaza, et de veiller à ce que des enquêtes indépendantes soient menées sans tarder sur cet enlèvement et les précédents, dans l’objectif de déférer à la justice les personnes soupçonnées d’en être responsables.

L’impunité accordée systématiquement par l’Autorité palestinienne aux groupes armés qui se rendent coupables d’enlèvements et d’autres exactions contribue de toute évidence à la propagation de ces infractions graves. Il est grand temps que l’Autorité palestinienne assume ses responsabilités et honore ses obligations en mettant fin à de telles pratiques et en rétablissant l’État de droit dans la Bande de Gaza.

Seul un véritable changement de mentalité au sein de l’Autorité palestinienne et de ses forces de sécurité permettra de passer d’une culture de l’impunité à une culture de la responsabilisation.

L’organisation est vivement préoccupée par l’augmentation de la criminalité dans la Bande de Gaza où sont fréquents les enlèvements, les homicides et d’autres violences provoquées par les luttes de pouvoir endémiques et les combats internes qui affectent les factions rivales de l’Autorité palestinienne, les forces de sécurité et une multitude de groupes armés. Les groupes armés liés au Fatah, parti du président Mahmoud Abbas, au Hamas, parti au pouvoir du Premier ministre Ismail Haniyeh, et à d’autres factions politiques et familles puissantes continuent de se battre et les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne n’ont pas pu ou voulu jusqu’à maintenant empêcher ou arrêter les violences imputables aux groupes armés et contraindre ces derniers à rendre des comptes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.