Bahreïn. Le jugement en appel de 13 militants de l’opposition illustre les défaillances de la justice Communiqué de presse

Le rejet par la Cour de cassation de Bahreïn de l’appel interjeté par 13 militants de l’opposition et le maintien de leur condamnation à des peines d’emprisonnement allant de cinq ans à la réclusion à perpétuité montre une fois encore que la justice n’est pas fiable dans ce pays, a déclaré Amnesty International.

« Cette décision injuste va conforter les nombreuses personnes qui estiment que la justice se soucie plus de suivre la politique gouvernementale que de maintenir l’autorité de la loi et le respect des droits des Bahreïnites », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

« Si elles veulent rester un tant soit peu crédibles, les autorités bahreïnites se doivent de libérer ces 13 personnes, incarcérées uniquement pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression et de réunion. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées