Communiqué de presse

Bangladesh. L’assassinat d’un blogueur ne doit pas rester impuni

Les autorités bangladaises doivent faire savoir clairement que les assassinats visant à faire taire les voix dissidentes sont parfaitement abjects et ne sauraient être tolérés, a déclaré Amnesty International en apprenant l’assassinat à coups de machette, vendredi 7 août, du blogueur Niloy Neel à son domicile de Dacca, la capitale.

Connu pour ses positions laïques, cet homme est le quatrième blogueur cette année à subir un tel sort aux mains de groupes armés de machettes.

« Cette série d’assassinats sauvages doit cesser immédiatement. Il semble évident que ces homicides particulièrement barbares soient destinés à semer la terreur et à avoir un effet paralysant dans le domaine de la liberté d’expression. C’est inacceptable », a déclaré David Griffiths, directeur de la recherche sur l’Asie du Sud au sein d’Amnesty International.

« Le prix à payer pour avoir un point de vue et l’exprimer librement ne doit pas être la mort. Les autorités bangladaises doivent de toute urgence annoncer clairement qu’aucune autre attaque de ce type ne sera tolérée.

« Des enquêtes exhaustives, efficaces, indépendantes et impartiales doivent être menées dans les meilleurs délais afin que tous les responsables soient traduits en justice et fassent l’objet de procédures équitables excluant tout recours à la peine de mort. »

Trois autres blogueurs ont été tués de façon similaire au Bangladesh depuis février 2015 : Avijit Roy, Washiqur Rahman et Ananta Bijoy Das.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.