Bangladesh. Nouvelle attaque contre la liberté d’expression

L’attaque ciblant deux éditeurs du blogueur assassiné Avijit Joy et leurs collègues au Bangladesh, lundi 2 novembre, illustre le climat de violence qui règne à l’égard de ceux qui exercent leur droit à la liberté d’expression dans le pays.

« Nous sommes choqués d’apprendre aujourd’hui que des voix indépendantes au Bangladesh ont une nouvelle fois été ciblées, a déclaré Abbas Faiz, chercheur sur le Bangladesh à Amnesty International.
« La situation au Bangladesh devient très dangereuse pour ceux qui osent exprimer leurs opinions. Ces dernières attaques criminelles constituent une agression contre la liberté d’expression dans le pays.

« Étant donné le climat de violence, nous avons toutes les raisons de croire que d’autres vies sont en danger.

« Nous invitons les autorités du Bangladesh à agir sans délai en vue de protéger les personnes qui pourraient être victimes de tels actes.
« Il incombe au gouvernement de faire tout son possible pour trouver les agresseurs et les traduire en justice. Cela suppose de mener une enquête approfondie, efficace, rigoureuse et indépendante.

« Il faut briser le cycle de la violence et de l’impunité. Le droit à la liberté d’expression de tous les citoyens doit

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition