Bangladesh. Nouvelle attaque contre la liberté d’expression

L’attaque ciblant deux éditeurs du blogueur assassiné Avijit Joy et leurs collègues au Bangladesh, lundi 2 novembre, illustre le climat de violence qui règne à l’égard de ceux qui exercent leur droit à la liberté d’expression dans le pays.

« Nous sommes choqués d’apprendre aujourd’hui que des voix indépendantes au Bangladesh ont une nouvelle fois été ciblées, a déclaré Abbas Faiz, chercheur sur le Bangladesh à Amnesty International.
« La situation au Bangladesh devient très dangereuse pour ceux qui osent exprimer leurs opinions. Ces dernières attaques criminelles constituent une agression contre la liberté d’expression dans le pays.

« Étant donné le climat de violence, nous avons toutes les raisons de croire que d’autres vies sont en danger.

« Nous invitons les autorités du Bangladesh à agir sans délai en vue de protéger les personnes qui pourraient être victimes de tels actes.
« Il incombe au gouvernement de faire tout son possible pour trouver les agresseurs et les traduire en justice. Cela suppose de mener une enquête approfondie, efficace, rigoureuse et indépendante.

« Il faut briser le cycle de la violence et de l’impunité. Le droit à la liberté d’expression de tous les citoyens doit

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse