CHINE : La campagne « Frapper fort » s’intensifie

Index AI : ASA 17/029/02

Après que le gouvernement chinois eut récemment appelé à une intensification de la campagne de lutte contre la criminalité menée sous le slogan « Frapper fort », Amnesty International a exhorté ce jour (mardi 23 juillet 2002) les autorités à mettre un terme aux exécutions.

« L’appel à une intensification de la campagne de répression de la criminalité, à l’approche du congrès du Parti communiste chinois (PCC) d’octobre prochain, va probablement déboucher sur une augmentation du nombre d’exécutions et de condamnations à mort pour des infractions allant de la fraude fiscale au vol qualifié. Cela risque également de se traduire par une multiplication des cas d’erreurs judiciaires et de suspects torturés », a souligné Amnesty International.

Depuis que cet appel a été lancé, le 8 juillet, une cinquantaine de sentences capitales ont été prononcées et 25 exécutions ont eu lieu. Elles font suite aux très nombreuses exécutions qui se sont déroulées dans toute la Chine aux alentours du 26 juin, date de la Journée internationale contre l’abus et le trafic illicite des drogues.

Lancée en avril 2001, la nouvelle campagne « Frapper fort » était initialement destinée à combattre la criminalité violente organisée. Elle a été ensuite étendue par les autorités régionales et provinciales à un large éventail d’infractions, notamment aux « activités religieuses illégales » dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Au Tibet sont également visés les guides qui « font traverser les frontières à d’autres personnes de manière illégale ».

Depuis le début de cette campagne de répression, le nombre d’individus condamnés à mort a augmenté de manière spectaculaire. Au moins 2 960 sentences capitales ont été prononcées et 1 781 personnes exécutées au cours des mois d’avril, mai et juin 2001. Davantage de condamnés ont été exécutés en Chine en l’espace de trois mois que dans le reste du monde au cours des trois dernières années.

« Malgré cette application sans équivalent de la peine de mort, le taux de criminalité continue d’augmenter en Chine. Amnesty International appelle de nouveau les autorités de ce pays à revoir leur politique radicale de lutte contre la criminalité, et à trouver d’autres moyens, plus efficaces, pour assurer le respect de la loi et le maintien de l’ordre », a conclu l’organisation.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.