CUBA : Quatre nouveaux prisonniers d’opinion

Index AI : AMR 25/004/2004

ÉFAI

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Amnesty International reconnaît quatre nouveaux prisonniers d’opinion à
Cuba.

« Il faut mettre fin aux mesures de harcèlement, d’intimidation et de
restriction de la liberté d’expression frappant les dissidents à Cuba »,
déclare Amnesty International dans son dernier rapport, qui présente de
façon détaillée les cas de quatre nouveaux prisonniers d’opinion.

Rolando Jiménez Posada, Rafael Millet Leyva, Miguel Sigler Amaya et Orlando
Zapata Tamayo comptent parmi plus de 80 dissidents incarcérés à la suite
d’une campagne de répression massive lancée par le gouvernement le 18 mars
2003.

« Ces quatre dissidents ont été arrêtés uniquement pour avoir pris part à
des activités pacifiques, et pour l’heure seuls deux d’entre eux ont été
dûment inculpés, a indiqué Amnesty International. Il est particulièrement
inquiétant de constater que dans certaines affaires les accusés sont
maintenus en détention près d’une année sans inculpation formelle. »

Afin de justifier les actions menées vis-à-vis des 75 dissidents jugés en
avril 2003, les autorités cubaines ont invoqué la nécessité de se défendre
contre les provocations et les menaces que font peser les États-Unis sur la
sécurité de l’État. Amnesty International estime que rien ne saurait
justifier l’incarcération de prisonniers d’opinion ni toute autre atteinte
aux droits de l’être humain et continue de condamner Cuba pour ces
violations. Dans le même temps, elle reconnaît que l’embargo américain porte
préjudice à l’ensemble des droits fondamentaux dont peuvent jouir les
Cubains et demande par conséquent aux États-Unis de reconsidérer leur
politique.

« Tout en fournissant au gouvernement cubain une excuse à sa politique
répressive, l’embargo a des conséquences néfastes sur l’alimentation, la
santé, l’éducation et nombre d’autres sphères de la vie, causant des torts
disproportionnés aux membres les plus démunis et les plus vulnérables de la
société », a expliqué l’organisation de défense des droits humains.

Une nouvelle fois, Amnesty International exhorte les autorités cubaines à
libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers d’opinion et à
mettre un terme à toutes les formes de harcèlement et d’intimidation
frappant les dissidents.

Vous pouvez consulter la version intégrale du rapport CUBA. Nouveaux
prisonniers d’opinion <http://web.amnesty.org/library/inde...>
(index AI : AMR 25/002/2004) sur le site Internet d’Amnesty International.

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.