Les écoles wallonnes et bruxelloises se mobilisent avec Amnesty

Dans le cadre du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), Amnesty International propose aux élèves des écoles primaires et secondaires de Wallonie et de Bruxelles de se mobiliser jusqu’au 20 novembre (date anniversaire de la CIDE) sur plusieurs thématiques liées aux droits de l’enfant dans le cadre de la campagne d’actions PADAJA (« Pas d’accord, j’assume ! »).

« Notre traditionnelle campagne PADAJA prend cette année un sens particulier avec le 30e anniversaire d’un texte législatif international qui concerne les jeunes au premier chef. Les activités proposées dans ce cadre sont une excellente occasion pour des milliers d’élèves de prendre conscience de l’importance capitale que revêtent les droits de l’enfant et surtout de l’extrême nécessité de les défendre alors que de nombreuses violations, malheureusement, subsistent encore », explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

Dans le cadre de cette campagne, Amnesty International met particulièrement en exergue l’exploitation des enfants par le biais de six thématiques : le travail, le mariage, les enfants soldats, l’exploitation sexuelle, l’exploitation et l’impact sur les enfants des atteintes à l’environnement.

Afin de sensibiliser les autres élèves à ces problématiques, les jeunes participant à PADAJA peuvent recourir à diverses actions comme, par exemple, la mise en place d’une correspondance avec des élèves qui ont été victimes de travail forcé en République démocratique du Congo (à Kolwezi), l’organisation d’un faux mariage, la création d’une « montagne » de déchets électroniques, une exposition de produits contenant de l’huile de palme, la distribution de fausses contraventions aux parents laissant tourner leur moteur devant l’école, etc.

Toutes les infos
Toutes les actions

Libération pour les manifestant-es pacifiques au Nicaragua !

Pétition contre la répression de la liberté d’expression au Nicaragua adressée au Président de la République Daniel Ortega Saavedra.