Bonnes nouvelles

Ensemble, nous avons fait avancer les choses en 2014

[fond jaune]JANVIER[/fond jaune]

JPEG - 41.7 ko
La famille de Amina El-Filali au Maroc ©Reuters
La famille de Amina El-Filali au Maroc ©Reuters

MODIFICATION DE LA LOI SUR LE VIOL AU MAROC
Le Parlement marocain a voté à l’unanimité la modification de la loi sur le viol, afin que les violeurs ne puissent plus se soustraire à la justice en contraignant leurs victimes à les épouser. Ce vote a fait écho à la campagne menée sans répit en faveur de la famille d’Amina Filali (sur la photo), qui s’est suicidée en mars 2012 après avoir été contrainte par la loi d’épouser un homme qui, selon elle, l’avait violée. Des lois analogues sont toujours en vigueur en Tunisie et en Algérie, et nous poursuivons notre lutte pour les faire changer dans le cadre de notre campagne Mon corps, mes droits.

[fond jaune]MARS[/fond jaune]

JPEG - 63.3 ko
Remise de la pétition Dites La Vérité au représentant du gouvernement sri-lankais pour l’ONU ©AI
Remise de la pétition Dites La Vérité au représentant du gouvernement sri-lankais pour l’ONU ©AI

PLUS PRÈS DE LA VÉRITÈ AU SRI LANKA
L’ONU a voté la tenue d’une enquête indépendante sur les crimes commis par les forces gouvernementales et les groupes armés à la fin de la guerre qui a déchiré le Sri Lanka. Cela faisait plusieurs années qu’Amnesty réclamait cette mesure, notamment via la campagne #DitesLaVérité. L’enquête de l’ONU relance l’espoir pour des milliers de victimes de torture, d’enlèvement et d’autres atteintes aux droits humains.

JPEG - 57.5 ko
Une association de boxe au Japon décerne à Hakamada une ceinture d’honneur lors de sa libération ©AI
Une association de boxe au Japon décerne à Hakamada une ceinture d’honneur lors de sa libération ©AI

IWAO HAKAMADA LIBÉRÉ AU BOUT DE 45 ANS
Iwao Hakamada, 78 ans, a été libéré au Japon à la suite d’une campagne intense menée notamment par Amnesty International. Il avait passé la majeure partie de sa vie à attendre d’être exécuté, après avoir été déclaré coupable de meurtre en 1968. Au mois de mars, le tribunal a annulé sa condamnation à mort et ordonné la tenue d’un nouveau procès, laissant entendre que les preuves contre Iwao Hakamada avaient été falsifiées. Son affaire rappelle avec force la nécessité d’abolir la peine de mort partout dans le monde.

[fond jaune]JUIN[/fond jaune]

JPEG - 46.8 ko
©AI
©AI

LIBERTÉ POUR ALES BIALIATSKI
Ales Bialiatski, militant bélarussien des droits humains figurant dans l’édition 2013 de notre campagne Écrire pour les droits, a été libéré en juin après presque trois ans passés derrière les barreaux. Ales, qui attribue sa libération à la campagne des militants d’Amnesty, a déclaré : « Ce qui a vraiment pesé dans la balance, ce sont les lettres que m’écrivaient de simples citoyens, et je voudrais remercier tout particulièrement vos militants pour cela. »

JPEG - 51.3 ko
©Julio Callizo pour Amnesty Paraguay
©Julio Callizo pour Amnesty Paraguay

VICTOIRE POUR UNE COMMUNAUTÉ INDIGÈNE AU PARAGUAY
Le 11 juin, le président paraguayen Cartes a promulgué un projet de loi qui prévoit la restitution de plus de 14 000 hectares de terres ancestrales à la communauté indigène des Sawhoyamaxas. Ce fut une immense victoire pour les familles qui se battent pour leurs droits depuis plus de 20 ans.

[fond jaune]JUILLET[/fond jaune]

JPEG - 27 ko
Meriam ©AFP/Getty Images
Meriam ©AFP/Getty Images

UN MILLION DE VOIX POUR MERIAM
Meriam Ibrahim, une femme chrétienne condamnée à mort au Soudan, a enfin été libérée en juin et a atterri en Europe en juillet. Plus d’un million de personnes dans le monde se sont associées à notre appel en faveur de sa libération. Meriam était accusée d’« apostasie » pour s’être déclarée chrétienne alors que son père était musulman et d’« adultère » pour avoir épousé un chrétien. Elle était enceinte de huit mois lorsqu’elle a été inculpée et a dû accoucher alors qu’elle était enchaînée.

JPEG - 39 ko
©AI
©AI

UN MANIFESTANT DE LA PLACE BOLOTNAÏA LIBÉRÉ
Mikhaïl Kossenko a été libéré d’une unité psychiatrique fermée, deux ans après avoir été incarcéré pour son rôle dans les manifestations antigouvernementales largement pacifiques qui se sont déroulées à Moscou, en Russie. Les sympathisants d’Amnesty International ont mené une campagne vigoureuse en sa faveur. Cependant, la condamnation de Mikhaïl n’ayant pas été annulée, il risque d’être de nouveau enfermé pour une transgression réelle ou mensongère.

JPEG - 49.3 ko
Une manifestante devant la cour de Justice du Sichuan a écrit par terre : « Je ne veux pas être la prochaine Li Yan » ©Gender Equality Advocacy and Action Network
Une manifestante devant la cour de Justice du Sichuan a écrit par terre : « Je ne veux pas être la prochaine Li Yan » ©Gender Equality Advocacy and Action Network

LA CONDAMNATION À MORT DE LI YAN ANNULÉE EN CHINE
Lors d’une décision historique, la Cour populaire suprême a annulé la condamnation à mort de Li Yan pour l’homicide de son époux violent, après des mois de graves violences conjugales. Cette décision a fait suite à une forte pression exercée par les militants du monde entier.

[fond jaune]OCTOBRE[/fond jaune]

JPEG - 21.6 ko
Angel ©AI
Angel ©AI

ANGEL COLON LIBÉRÉ
Ángel Colón a été remis en liberté en octobre, presque six ans après avoir été torturé et emprisonné à tort au Mexique. Des milliers de sympathisants d’Amnesty International ont demandé sa libération dans le cadre de notre campagne Stop Torture. Ángel Colón a déclaré : « Je souhaite faire passer un message à tous ceux qui se montrent solidaires avec moi, et se positionnent contre la torture et la discrimination : ne baissez pas la garde. Un nouvel horizon se profile. Je me réjouis de ce qui arrive. »

JPEG - 38 ko
©AI
©AI

MALALA RÉCOMPENSÉE PAR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX
Le prix Nobel de la paix 2014 a été décerné à Malala Yousafzai, défenseure du droit à l’éducation et lauréate du prix Ambassadeur de la conscience d’Amnesty International, et à Kailash Satyarthi, un Indien qui défend les droits des enfants. « Le travail que mènent Kailash Satyarthi et Malala Yousafzai incarne le combat de millions d’enfants dans le monde, a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International. C’est une récompense pour les militants des droits humains qui se consacrent entièrement à la défense de l’éducation et des droits des enfants les plus vulnérables du monde. »

[fond jaune]NOVEMBRE[/fond jaune]

JPEG - 76.5 ko
Remise de la pétition Control Arms à M.Reynders le 29 juin 2012 ©Brian May for Amnesty Internaitonal
Remise de la pétition Control Arms à M.Reynders le 29 juin 2012 ©Brian May for Amnesty Internaitonal

UN PAS DE GÉANT POUR LE CONTRÔLE DES ARMES
En novembre, 53 pays avaient ratifié le Traité sur le commerce des armes. Ces règles sur les ventes internationales d’armes, qui vont permettre de sauver des vies humaines, vont donc entrer en vigueur le 24 décembre 2014. Cela récompense les efforts de militants comme vous qui font campagne sans relâche depuis plus de 10 ans pour ce traité.

[fond jaune]DÉCEMBRE[/fond jaune]

Journée mondiale contre les violences faites aux femmes
Remise en main propre des 23 000 signatures belges à Charles Michel, lui demandant de mettre à disposition des moyens financiers suffisants en matière de lutte contre les violences sexuelles : http://www.amnesty.be/doc/s-informer/actualites-2/article/amnesty-international-remet-au

JPEG - 223.2 ko
Philippines ©© Jepie Papa / Amnesty International
Philippines ©© Jepie Papa / Amnesty International

METTRE FIN À LA TORTURE AUX PHILIPPINES
Notre rapport a révélé que toute personne ou presque arrêtée par la police aux Philippines risque d’être torturée. Les militants d’Amnesty International ont financé quatre panneaux d’affichage dans différentes villes à travers le pays, afin de mettre en lumière le fait que la torture peut arriver à tout le monde et n’est pas sanctionnée. Peu de temps après, le Sénat des Philippines a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la « torture généralisée pratiquée par la police ». Une première mesure bienvenue dans la campagne Stop Torture.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.