États-Unis, Il faut annuler la suspension des mesures de protection de l’environnement

USA_environnement coronavirus

L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a annoncé suspendre l’application des lois relatives à l’environnement pour une durée indéterminée en raison de la pandémie de COVID-19.

« Le gouvernement de Donald Trump profite de cette crise pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé avant la crise du COVID-19, à savoir faire disparaître les normes environnementales aux États-Unis, a déclaré Richard Pearshouse, responsable Crise et environnement à Amnesty International.

« La suspension pour une durée indéterminée des garanties prévues par les lois relatives à l’environnement est une décision qui va tuer ou menacer la santé d’un grand nombre de personnes »

« Il est difficile de surestimer le risque. La suspension pour une durée indéterminée des garanties prévues par les lois relatives à l’environnement est une décision qui va tuer ou menacer la santé d’un grand nombre de personnes. Les conséquences de cette décision seront ressenties par l’ensemble de la population aux États-Unis, mais surtout par les personnes qui sont déjà en butte à la marginalisation et à la discrimination, y compris celles qui vivent dans des régions où sont implantées des installations industrielles extrêmement polluantes.

« C’est en veillant à l’application des lois relatives à l’environnement que l’EPA empêche chaque année des centaines de milliers de personnes de mourir prématurément, et des millions d’autres d’être malades. Cette décision doit être immédiatement annulée.

« Elle pourrait avoir des répercussions dévastatrices sur les droits humains dans le reste du monde, si d’autres États s’engouffraient dans la brèche et renonçaient à l’obligation qui est la leur de protéger leur population contre les polluants de l’air, de l’eau ou du sol. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Les procès inéquitables mènent à la peine de mort

Trop souvent, les condamnations à la peine de mort s’accompagnent d’un manque de représentation légale. De nombreux condamnés n’ont pas eu accès à un avocat, ou alors à la dernière minute. Signez notre pétition