États-Unis, Le retrait de l’OMS est un coup dur pour la santé mondiale

USA

Le gouvernement de Donald Trump commence à prendre des mesures concrètes pour mettre en œuvre le retrait des États-Unis de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Il s’agit d’une tentative irresponsable d’entraver le travail de l’Organisation mondiale de la santé en pleine période de pandémie mondiale. Le COVID-19 continue de se répandre dans de nombreux États américains, et le gouvernement de Donald Trump se sert de vies humaines comme de pions d’une manœuvre politique mal avisée, a déclaré Sanhita Ambast, conseillère dans le domaine des droits économiques, sociaux et culturels à Amnesty International.

« Cette décision aura des conséquences néfastes pour la lutte contre la pandémie dans des pays du monde entier et pour les autres programmes de santé essentiels que soutient l’OMS.

« Ce n’est que par le travail en coopération de la communauté internationale que nous pourrons maîtriser ce virus et veiller à ce que chacun·e ait accès aux soins de santé. Nous appelons les autres pays à se mobiliser et à veiller à ce que le travail mondial de réponse à la pandémie et aux autres crises sanitaires reste suffisamment financé.

« Le président Donald Trump a accusé l’OMS d’avoir mal géré la pandémie. Les États-Unis devraient travailler avec l’organisation en vue de remédier à ces préoccupations, au lieu se retirer à ce moment clef. La politique actuelle de retrait des organismes et traités internationaux est cynique et menace les droits et la vie de personnes du monde entier. Nous demandons instamment au gouvernement de Donald Trump de revenir sur sa décision et de montrer que les États-Unis restent engagés à protéger la santé publique mondiale. »

Complément d’information

L’OMS est le principal organisme international doté d’un mandat visant à soutenir la santé publique mondiale. Outre son rôle clef dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, elle pilote de multiples programmes afin de prévenir, de contrôler et de soigner Ebola, la rougeole, le paludisme, le VIH et le SIDA, entre autres. Les États-Unis sont actuellement le plus gros contributeur de l’OMS.

Sous la présidence de Donald Trump, les États-Unis se sont retirés du Conseil des droits de l’homme, de l’agence culturelle de l’ONU (UNESCO) et de l’accord mondial visant à lutter contre le dérèglement climatique.

Toutes les infos
Toutes les actions

Protégez les manifestants au Bélarus

Signez la pétition pour la protection des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique au Bélarus